Les Clés de la Ville - Metz : quels impacts pour la ville de demain ?

Rédigé par Julie B.
Mis à jour le 09 janv. 2023
Temps de lecture : 4 min
pierre-marie-perrin-metz-les-cles-de-la-ville-min (1)

Le 13 décembre, avait lieu la 3e édition des Clés de ville en partenariat avec Radio Immo et Le Figaro Immobilier auquel a participé Pierre Marie Perrin, directeur des affaires publiques Hellio en présence de François Grosdidier, Maire de la commune et président de l'Eurométropole de Metz, Me Andre Lombardi, Notaire à Metz et Président de la chambre de Moselle, Arnaud Ferriere, Directeur Général de Nexity Promotion Est et Jean-François Prevot, Président du groupe Quadral.

L’occasion pour Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l’énergie de dresser le portrait énergétique de la ville de Metz. 



Metz : les spécificités du parc de logements

En 2019, le parc de logements messins comptait 68 754 logements, dont 85,3 % de résidences principales avec une très grande majorité d’appartements (85,6 %). 65,4 % des occupants sont locataires. On a donc majoritairement un marché de locataires en appartements. D’où l’enjeu particulièrement important pour les propriétaires de réaliser des travaux après le vote de la loi Climat et résilience qui s’impose à eux comme je l’expliquais à l’instant… d’autant que Metz compte parmi son parc de logement résidentiel près de la moitié de logements classés “passoires énergétiques”, classés E, F ou G (44,82 %). 

les-cles-de-la-ville-metz-parc-logements-infographie-min


Metz et l’engagement dans la transition énergétique

L'eurométropole de Metz est en effet particulièrement engagée dans la transition énergétique et la réalisation d’économies d’énergie dans les secteurs d’activités les plus consommateurs (industrie, résidentiel, tertiaire, transport). La métropole s’est dotée d’un second Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) encore plus ambitieux que le précédent (2015-2021), qui vise notamment à diminuer la consommation énergétique du territoire. Les objectifs sont ambitieux : il s’agit de réduire la consommation énergétique du secteur résidentiel de 25 % en 2030 par rapport à 2012. Autre objectif : la rénovation énergétique performante de 42 % des logements d’ici 2030.


Aides à la rénovation énergétique : l’offre de service Hellio
Cas concret d'une rénovation globale à Metz

les-cles-de-la-ville-cas-concret-dpe-F-metz-min


Nous intervenons aussi bien en maison individuelle qu’en habitat collectif. Dans le premier cas de figure, je prendrai l’exemple théorique d’une maison messine chauffée au fioul de 150 m². Si le propriétaire du bien souhaitait réaliser une rénovation globale comprenant par exemple l’installation d’une chaudière biomasse, l’installation d’un ballon thermodynamique, l’isolation thermique par l’extérieur et l’isolation des rampants, le gain énergétique attendu s'élèverait à plus de 70%. Son logement passerait alors d’une classification F à C.

Nous serions en mesure de regrouper l’ensemble des aides. Pour vous donner un ordre d’idée, s’il s’agissait d’un couple avec deux enfants, le reste à charge s’établirait à 20 288€, au lieu de 50 640€. Compte tenu du reste à charge conséquent, le ménage peut contracter en éco-PTZ avec une banque partenaire.

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêts qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique dans un logement pour un montant maximal de 50 000€. Ce prêt est attribué sans conditions de ressources, il suffit juste d’avoir fait réaliser les travaux par un artisan RGE et être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement construit depuis plus de 2 ans.  


Cas concret d'une rénovation globale à Metz

les-cles-de-la-ville-cas-concret-dpe-D-metz-min


Dans un type d’habitat collectif, prenons l’exemple toujours théorique d’une copropriété messine des années 70. Nous avons réalisé une projection à partir de deux bâtiments de 50 logements avec un système de chauffage au gaz collectif. Grâce à une rénovation globale de la copropriété comprenant l’isolation des murs par l’extérieur, l’isolation des toitures terrasses et la mise en place d’une ventilation hybride, l’étiquette énergétique passerait de D à C grâce aux travaux réalisés. 

A la clé, l’on pourrait espérer un gain énergétique s’élevant à 55% par bâtiment. Dans ce cas de figure, nous aurions également la capacité d’aller chercher toutes les aides à la rénovation énergétique : en particulier, la prime CEE et MaPrimeRénov’ Copro

Dans ces deux cas de figure, nous sommes en capacité de répondre à la demande des messins, qui comme tous les français envisagent de plus en plus sérieusement ce fameux passage à l’acte de rénover. Nous l’avons récemment testé dans un sondage : 76% des ménages envisagent de réaliser des travaux de rénovation énergétique pour contrer la hausse des prix de l’énergie.  


Metz : les solutions pour le secteur tertiaire 

Concernant le tertiaire, des échéances réglementaires vont intervenir dans les prochaines années pour limiter la consommation énergétique de ce secteur, notamment, le décret tertiaire et le décret BACS. Ces décrets imposent respectivement de réduire la consommation énergétique des bâtiments tertiaires de 60% d’ici à 2050 et de mettre en place un système d’automatisation et de contrôle dans certains bâtiments tertiaires d’ici le 1er janvier 2025.

Or, l’étude que nous avons menée avec l’Ifop, en partenariat avec le média Acteurs Publics, démontre que les acteurs concernés ne connaissent pas les dispositifs mis en place. 


CP-hellio-etude-ifop-collectivite-decembre-infographie


Metz, nous avons toutes les actions menées en coopération avec l'ANAH pour les propriétaires à faibles revenus ou les propriétaires bailleurs. Les aides sont à condition que le logement devienne conventionné. Ensuite, nous avons l’Alec du Pays Messin, Agence Locale pour l'Energie et le Climat, dont j’ai multiplié par 7 le financement pour accompagner les particuliers, mais qui ne peut pas aller aussi loin que là où intervient Hellio." précise François Grosdidier, Maire de la commune et président de l'Eurométropole de Metz.


"On ne va pas juste isoler, remplacer les vitrages ou changer de chauffage, etc. Dès que ça devient multiple, effectivement, il y a une complexité que les propriétaires ne savent pas gérer tout seul. Les financements de l’Alec sont là pour conseiller et accompagner afin de permettre à nos concitoyens de connaître ces dispositifs." François Grosdidier, Maire de la commune et président de l'Eurométropole de Metz.


"Nous allons effectivement renseigner sur les dispositifs publics, alerter nos concitoyens sur toutes les publicités mensongères. On voit que parfois ça rebute lorsqu'on dit qu'il faut intervenir de différentes façons et que ce n'est pas une seule opération. On ne va pas juste isoler, remplacer les vitrages ou changer de chauffage, etc. Dès que ça devient multiple, effectivement, il y a une complexité que les propriétaires ne savent pas gérer tout seul. Les financements de l’Alec sont là pour conseiller et accompagner afin de permettre à nos concitoyens de connaître ces dispositifs. (...)

J'ai passé une subvention de 50 000 de 350 000 euros pour donner les moyens de communication, de conseil et d'accompagnement. Mais qui s'arrête là où d'ailleurs peut commencer Hellio pour engager les propriétaires dans cette démarche de rénovation en leur disant quels sont les dispositifs de financement qu'ils peuvent lever."



Bénéficiez d'un accompagnement sur mesure au Décret BACS et
à la rénovation globale

Tags associés : Événements

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Particuliers
  • Entreprises
  • Collectivités
  • Professionnels

Retrouvez toutes nos solutions
en maîtrise de l’énergie