Nouveaux barèmes Ma Prime Rénov’ : les points de vigilance décryptés

Rédigé par Amélie
Mis à jour le 25 oct. 2021
Temps de lecture : 2 min

Le 5 octobre, les nouveaux barèmes de l’aide publique à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov » ont été publiés sur le site du ministère de la Transition Ecologique. Lisibles, simples à comprendre, ils étaient très attendus :

  • Par les professionnels d’une part, pour concevoir et adapter de nouvelles solutions de travaux d’économies d’énergie, cumulées avec d’autres aides comme les CEE*, et répondre aux interrogations des ménages ;
  • Par les particuliers d’autre part, car les travaux engagés depuis le 1er octobre 2020 pourront rétroactivement bénéficier de cette aide instruite à partir du 1er janvier 2021.

Découvrez l’analyse d’Hellio, mandataire de l’aide Ma Prime Rénov’ et conseiller en économies d’énergie de l’habitat.


Ma Prime Rénov’ « accessible à tous » : tout revenu, propriétaire occupant ou bailleur et copropriétés

Ce qu’en pense Hellio : l’ouverture à tous les revenus est un vrai gage de lisibilité. Prudence dans les échéances : les bailleurs ne pourront déposer leurs dossiers d’aide qu’en juillet 2021 alors que les propriétaires occupants le pourront dès le 1er janvier. Mandataire de l’Anah, Hellio pourra leur avancer le montant des aides selon certaines conditions d’éligibilité.

Vigilance : les copropriétés sont conditionnées à un gain énergétique de 35 % pour l’obtention des aides, qui laissent un reste à charge important. Ces deux facteurs compliquent habituellement la volonté des syndics de faire des travaux.

  • Pour tous les ménages, peu importe leurs revenus. Les ménages jusqu’à présent non éligibles peuvent d’ores et déjà engager une démarche de travaux et pourront déposer leur dossier à partir du 1er janvier 2021. Les ménages concernés pourront signer les devis et commencer leurs travaux dès le 1er octobre 2020, avant le 1er janvier 2021 et le dépôt du dossier. Mais attention, dans ce cas, il est nécessaire de bien vérifier l’éligibilité des travaux prévus.
  • Pour les propriétaires bailleurs. Tous les travaux éligibles à Ma Prime Rénov’ et dont les devis auront été signés à compter du 1er octobre 2020 pourront bénéficier de cette aide. Les dossiers devront être déposés à partir du 1er juillet 2021. le montant des forfaits est identique à ceux des propriétaires occupants. Le bénéfice de Ma Prime Rénov n’impose pas de conditions supplémentaires sur les loyers pratiqués. Par ailleurs, un propriétaire pourra être aidé jusqu’à trois logements mis en location.
  • Aux copropriétaires : Ma Prime Rénov’ sera accessible à l’ensemble des copropriétés et viendra simplifier le financement des travaux grâce à une seule aide collective, versée au syndicat de copropriétaires, indépendamment des situations individuelles des copropriétaires, occupants comme bailleurs.

Pour bénéficier de Ma Prime Rénov’, les copropriétés devront réaliser des travaux permettant un gain énergétique de 35 % et être composées de résidences principales à 75 % minimum !


Les nouveaux plafonds de ressources : 4 catégories classifiées par couleurs

Ce qu’en pense Hellio : il n’y a pas de changement de plafonds, excepté pour les ménages classiques « violet » légèrement réhaussés. Attention aux copropriétés qui auront des modalités propres.


Les barèmes : changements à la marge, pompes à chaleur et chaudières bois encore favorisées face au gaz

Ce qu’en pense Hellio :

  • Le cumul avec les CEE : le plus notable est la possibilité de cumul de Ma Prime Rénov avec les aides CEE dédiées. La plupart des conditions édictées le sont pour permettre ce cumul.
    Ex : Ma Prime Rénov’ Copropriétés est conditionnée par un gain énergétique de 35% d’économies d’énergie comme le fait le Coup de Pouce CEE existant pour les copropriétés.
  • Les barèmes dédiés aux ménages jusqu’ici éligibles ne changent qu’à la marge. Les barèmes dédiés aux ménages classiques et aisés (violet et rose) sont similaires aux forfaits dont ils bénéficiaient jusqu’à présent avec les forfaits du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Peu de surprise donc sur ce terrain-là.
  • La faveur à la pompe à chaleur et à la chaudière bois dans le chauffage. Le gaz reste perdant, à l’inverse, PAC et équipements biomasse restent favorisés.
    Ex : tout changement de chaudière par un équipement gaz même à haute performance, reste non subventionné par Ma Prime Rénov’ pour les ménages classiques et aisés.
  • Rénovation globale : ménages précaires et grands précaires devront demander une autre aide, celle de Habiter Mieux Sérénité de l’Anah, et ne pourront passer par Ma Prime Rénov’. A l’inverse, les ménages classiques et aisés devront passer par Ma Prime Rénov’ pour de tels travaux.

*CEE : Certificats d’Économies d’Énergie, 1ère aide privée à la rénovation énergétique

Tags associés : Réglementation, MaPrimeRénov'

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie