Podcast : #2 Saga #TerritoiresEngagés Breitenbach, une commune engagée dans la transition énergétique

Rédigé par Julie B.
25 mars 2021
Temps de lecture : 9 min
Paysage Breitenbach - territoire engagé

Territoires-Engages-intro

Émission : Territoires Engagés

#2 Breitenbach, une commune engagée dans la transition énergétique

Hellio s'écoute en podcasts !

Retrouvez tous les témoignages, actualités et conseils pour mieux comprendre la transition énergétique en cliquant ici.

Jean-Pierre Piela est maire de la commune de Breitenbach dans le Haut-Rhin depuis 1989. Cela fait désormais plus de 25 ans qu'il développe des projets avec la volonté d'avoir un développement économique fondé sur l'écologie et le respect de l'environnement. Écotourisme, recours aux ressources locales, remplacement des chaudières au fioul par des chaudières biomasses, bâtiments passifs, le maire de Breitenbach agit tant sur le privé que sur le public et articule ses actions en faveur de la diminution de l’empreinte carbone de Breitenbach avec celles de la Communauté de communes. Rencontre.

Développer la commune sur le mode d'un éco-village, « éco » contenant bien la partie économique, mais aussi la partie écologique. 

Jean-Pierre PIELA 2020 (2)Hellio -  GEO PLC : Mr. Piela, vous êtes maire de la commune de Breitenbach, en quoi consistent vos missions et vos activités au quotidien ?

Jean-Pierre Piela : C'est le quotidien de beaucoup de maires de petites communes. C'est à la fois imaginer et construire un projet communal avec les élus, les services, les acteurs locaux en les mobilisant. C’est aussi gérer le personnel, les finances, accompagner les citoyens et les associations dans leurs difficultés ou dans leurs projets. C’est essayer de trouver des moyens financiers accrus parce que lorsqu’on a beaucoup d'idées et de projets, parfois, ce n’est pas facile de les mettre en œuvre. Et en ces temps un peu particuliers de pandémie, c'est aussi entretenir le lien social. Mais aussi répondre aussi aux incivilités. C'est le quotidien que beaucoup de mes collègues partagent.

Hellio -  GEO PLC : Quelles sont vos ambitions et votre vision à l’horizon 2025-2030 ?  

Jean-Pierre Piela : C'est une vision à moyen terme. Nous avons commencé à lancer des projets dans les années 2010-2015. Lorsqu’ils se sont concrétisés, je pense par exemple à un hôtel écologique1, à des yourtes et à des développements touristiques, nous avons questionné notre orientation de fond, c’était en 2017 : dans quelle direction souhaitons-nous aller ? 

Nous avions à l'époque réalisé des séminaires avec les élus et les acteurs locaux pour identifier les freins et les potentiels de notre commune, la vision de chacun pour l'horizon 2025. Et c'est comme cela que l’on a construit et que l’on construit encore une vision partagée à l'unanimité pour cet horizon 2025-2030, qui consiste à développer la commune sur le mode d'un éco-village, « éco » contenant bien la partie économique, mais aussi la partie écologique. 

Hellio -  GEO PLC : Pouvez-vous présenter le profil et la singularité de la commune de Breitenbach, ses habitants, l’implantation, les activités agricoles, industrielles ? 

Jean-Pierre Piela : La commune de Breitenbach est adossée au massif vosgien situé dans la vallée de Villé en Alsace. C'est une commune rurale de 700 habitants qui s'étend sur un banc de 1 250 hectares. C'est un ban communal assez important couvert essentiellement de forêts, avec une grande forêt communale de 750 hectares, -un patrimoine communal incontestable-, et des forêts privées. L'ensemble des forêts représente à peu près 1 000 hectares. Et puis il y a des prairies et des vergers, ce qui fait que la commune a une activité rurale très forte, avec une agriculture bien développée. 

Dans les années 90, on avait réalisé un aménagement foncier agricole et forestier, incluant les forêts privées et les surfaces agricoles. Cela nous a permis de mettre à jour le cadastre, de créer et de rénover de nombreux chemins, et d'agrandir les parcelles. On est passé d'une surface moyenne de parcelles de 5 ares, donc toutes petites à une surface moyenne de 40 ares. Cela a permis l'essor de l'agriculture et tout particulièrement de l'agriculture biologique, sur laquelle nous avons travaillé, puisque la plupart des agriculteurs aujourd'hui ont souscrit au cahier des charges AB.

Hellio -  GEO PLC : En quoi votre territoire est un territoire engagé dans la transition énergétique ? Pouvez-vous nous décrire un ou plusieurs projets concrets menés par la commune de Breitenbach pour l’écologie ?

Jean-Pierre Piela : Le passage au cahier des charges biologique que je viens d’évoquer est déjà un pas très important puisqu’il a permis d'avoir localement une agriculture de haute qualité environnementale. Nos produits locaux sont aujourd'hui reconnus et appréciés, ils se vendent largement au-delà de la vallée de Villé. D’ailleurs, de façon générale dans cette vallée vosgienne, la plupart des agriculteurs ont passé ou sont en train de passer en agriculture bio, ce qui fait que la vallée dans son ensemble est connue en Alsace pour sa qualité environnementale. Il y a eu le projet de l’hôtel écologique, un hôtel insolite haut de gamme d’esprit scandinave avec une quinzaine de huttes. Nous avons travaillé à nouveau à un cahier des charges : un label bio pour le jardin et les produits, l’utilisation des bois locaux pour la construction et les bardages. Pour cela, on a monté une filière de châtaigniers à partir des châtaigniers communaux. L’hôtel s'est engagé à ne proposer dans son restaurant que des produits issus d'un rayon de 150 km, en phase avec les agriculteurs et les producteurs de la région. On a travaillé ensuite sur les énergies, notamment avec Hellio - GEO PLC et son partenaire pour les chaudières HS France. 

En 2017, on a répondu à l'appel à projet Trame verte et bleue2, qui consiste à préserver les réservoirs de biodiversité et à les relier par des corridors. Nous y avons associé une autre commune, puis l'année d'après, on a renouvelé l'appel à projets, 5 communes se sont engagées ; aujourd'hui, ce sont 10 communes qui ont participé à l'appel à projets 2020. 

Bientôt, les 18 communes de la vallée de Villé et de la Communauté de communes, ainsi que des communes alentours vont s'engager dans une démarche extrêmement importante en faveur de la biodiversité, avec la plantation de milliers d'arbres fruitiers haute tige et l'implantation de kilomètres et de kilomètres de haies.

On fait beaucoup d'animations, de sorties avec le grand public, on travaille avec les écoles sur les projets pédagogiques. On veille aussi à la formation du personnel communal, des agents techniques notamment, dans l'entretien des espaces verts. 0 pesticide, mais aussi le compostage, le broyage, l'utilisation de moins d'eau dans les espaces fleuris, en phase avec la biodiversité que l’on veut préserver et développer. On travaille également sur l'écotourisme et les liaisons douces avec la communauté de communes et le département. Voilà nos différentes actions

Territoires_Engages_Abymes_ChiffresVFFF

Hellio -  GEO PLC : Justement, comment s'articulent les engagements de votre commune avec les actions de la Communauté de communes ?

Jean-Pierre Piela : Je suis vice-président de la communauté de communes, donc faisant partie du bureau, je contribue à développer des options et des axes à son échelle. La communauté de communes lors du précédent mandat n'avait pas souhaité s'engager dans le projet Trame verte et bleue. Nous l’avons développé au niveau de Breitenbach, sur la base d’expériences locales mises en place dans d’autres communes. Parce que de plus en plus de communes y participent et y voient un grand intérêt, l’actuelle Communauté de communes est prête maintenant à entrer dans ce projet. 

Les études touristiques, la dynamique, les liaisons douces sont aussi partagées puisque la bonne échelle pour ce type de projets n'est naturellement pas la commune, mais la communauté de communes. Nous développons même des projets qui s'affranchissent largement des limites administratives, puisque dans celui de la Trame verte et bleue ou ceux des études touristiques par exemple, nous travaillons sur des limites administratives qui intègrent 2 ou 3 communautés de communes. Je pense qu’il faut travailler sur des compétences, et associer les collectivités intéressées par ces compétences et par ces projets au-delà des limites administratives qui sont parfois un peu rigides.

Hellio -  GEO PLC : Il y a 2 ans, Hellio organisait dans votre commune le lancement de son opération de chauffage en partenariat avec HS France pour la fourniture et la pose de chaudières à granulés à bois en remplacement du fioul. Pourriez-vous nous parler de cet événement et le lien avec vos actions au niveau de votre territoire concernant le fioul ? 

Jean-Pierre Piela : Oui, lorsqu'en 2017, nous avons réfléchi à la direction que nous souhaitions prendre, nous avions à nos côtés un acteur local, Éric Trendel, le président de HS France. Il a participé aux séminaires que nous avons menés et a été pleinement associé à toutes nos réflexions sur la biodiversité. C'est lui qui m'a parlé du partenariat entre HS France et Hellio - GEO PLC sur le développement des chaudières biomasse en remplacement des chaudières fioul. Donc, le lancement de l'opération Hellio Chauffage à Breitenbach en mars 2019 était le résultat des réflexions que nous menions en commun et de la volonté de travailler ensemble sur différents sujets. 

Depuis, nous avons fortement porté ce projet dans toute la vallée puisqu’aujourd'hui, plus d'une trentaine de chaudières ont été renouvelées, le fioul a été remplacé par des chaudières biomasse. Et nous avons décidé de mener sur 4 communes une expérience plus forte encore avec un projet de pose scolaire et périscolaire. 

Nous soutenons ce projet et souhaitons accompagner la Communauté de communes et les habitants dans le remplacement rapide des chaudières fioul, qui sont souvent de vieux modèles, polluants, dépendants d'une source d'énergie située au loin et dont les coûts sont fluctuants, par des chaudières biomasse modernes, performantes et qui s'appuient sur une ressource locale avec des circuits courts. 

Dans nos bulletins communaux de fin d'année et début d'année 2021, nous avons publié en commun cette volonté de réaliser cette action, à la fois auprès des citoyens, mais aussi auprès des chaufferies communales. Et aujourd'hui, près d'une dizaine de chaudières à nouveau ont été changées ou sont en train d'être changées. 

À partir du moment où l’on sensibilise les habitants et que l’on appuie une démarche, effectivement elle est efficace.

C’est vraiment une action dynamique de notre part, menée localement, qui nous permet de voir qu’à partir du moment où l’on sensibilise les habitants et que l’on appuie une démarche, qu’effectivement elle est efficace.

Hellio -  GEO PLC : Justement par rapport à votre engagement sur les chaudières biomasses, selon le sondage réalisé par Harris Interactive pour Hellio – GEO PLC en 2019, la rénovation énergétique fait partie des actions prioritaires attendues à l’égard des maires par au moins 9 Français sur 10. Votre commune accompagne ses habitants dans les équipements de chaudières biomasse et dans l’isolation de l’habitat, et pour vous, quels sont les enjeux de la rénovation énergétique des logements ?

Jean-Pierre Piela : L'enjeu en général, c'est l'enjeu climatique. Il est évident que nous devons arriver à baisser notre empreinte carbone, que ce soit au niveau des particuliers et des collectivités. C'est pour cela que nous sommes engagés dans de nombreuses actions qui visent à sensibiliser les citoyens et les collectivités sur ce sujet. L'opération chaudières s'accompagne d'un audit préalable qui porte aussi sur l'isolation. Nous ne recommandons pas seulement de changer de chaudière au profit d'une chaudière biomasse, ou d’un poêle à pellets associé à une pompe à chaleur ou d’un autre mode de chauffage, - c'est l'audit qui détermine la meilleure solution -, nous accompagnons toujours d'un regard sur l'isolation. Car il est important de ne pas seulement chauffer différemment, mais de chauffer également moins et donc d'isoler les maisons. 

Nous sommes engagés dans de nombreuses actions qui visent à sensibiliser les citoyens et les collectivités.

L'action menée actuellement porte sur ces 2 axes. Nous souhaitons, au niveau des 4 communes, l'amplifier, et pour cela nous travaillons à contractualiser avec un AMO (assistant à la maîtrise d’ouvrage ndlr) et l'Université de Strasbourg, afin de disposer de moyens et d'ingénierie plus conséquents. Nous travaillons aussi avec des architectes conseil et des architectes privés pour essayer de sensibiliser les habitants, car si tout le monde aujourd'hui a la volonté d'isoler sa maison ou de se chauffer de façon plus écologique, il faut aussi trouver des moyens complémentaires. C'est donc l’un de nos axes majeurs pour réduire l'empreinte carbone, même s’il y en a d'autres comme l'alimentation ou la circulation douce. L'opération lancée avec Hellio - GEO PLC et HS France, ainsi que l'opération qui se poursuit et s'amplifie dans nos communes, est tout à fait dans le droit fil de la réflexion que nous avions menée. 

Hellio -  GEO PLC : Vous parlez de la rénovation énergétique pour les particuliers, parlons à présent des bâtiments publics. Concernant Hellio - GEO PLC, dans le département du Bas Rhin, les communes de Bassemberg et Châtenois ont réalisé des travaux de rénovation énergétique. Vous, quelles actions en matière de rénovation énergétique au niveau des bâtiments et équipements publics avez-vous ou souhaitez-vous engager pour Breitenbach ? 

Jean-Pierre Piela : Pour les bâtiments neufs, nous avons déjà beaucoup œuvré. Nous avons rénové et étendu une salle des fêtes par exemple, avec des matériaux bio-sourcés, on a isolé et mis en place une chaufferie à pellets. Nous travaillons actuellement sur un pôle scolaire et périscolaire qui va remplacer 5 écoles au niveau de nos 4 communes. Ce sont des petites communes qui totalisent moins de 800 habitants. Dans ce projet, nous avons un bâtiment passif avec une toute petite chaufferie à pellets. Nous utilisons des matériaux locaux. Pour cela, nous avons coupé des dizaines de mètres cubes de bois en forêt, chêne, frêne, châtaignier afin de les utiliser pour les planchers, le bardage et le mobilier. 

Ce sont des démarches qu'on peut plus facilement faire lorsque les bâtiments sont neufs. L'objet du travail que nous faisons au niveau des 4 communes, avec cet assistant à la maîtrise d'ouvrage et la faculté de géographie et d'aménagement, c'est justement de voir comment nous pouvons à la fois isoler et mettre en œuvre un chauffage biomasse dans les bâtiments publics, mais au-delà des bâtiments publics, comment on peut faire très fortement chez les privés aussi. 

Notre démarche ne dissocie pas le public du privé, et elle vise à trouver les artisans. Parce que d'abord, il faut trouver des artisans qui sont en capacité de réaliser un programme important dès lors que ce programme se précise, mais aussi trouver les financements et convaincre les gens qu’on va plutôt préférer la laine de bois au polystyrène, tel mode de chauffage, qu'il faut absolument faire un bilan carbone etc. Donc, c'est un travail qu'on construit, qui se développe sur plusieurs années et qui demande un préalable important pour que le cadre soit bien établi.

Hellio -  GEO PLC : Pour réaliser tous ces travaux, il existe des financements versés sous forme de primes, à savoir les Certificats d'Économies d'Énergie qui pourraient être utilisés par la commune ou pour les entreprises tertiaires, touristiques et industrielles du territoire. Les connaissez-vous ? Et les avez-vous utilisés ?

Jean-Pierre Piela : On ne les connaît pas parfaitement. On les a utilisés effectivement dans l'action chaudière, puisque HS France, en faisant un audit, a exploré l'ensemble des moyens financiers à disposition, à la fois les financements de l'Anah et les CEE. Néanmoins, on ne les a pas forcément explorés sur d'autres actions comme l'isolation, dans le privé et le public. C'est quelque chose que nous allons devoir faire et qui nous intéresse fortement puisque pour réussir l'opération, il faut avoir un financement maximum. 

Retrouvez tous nos podcasts pour mieux comprendre la rénovation énergétique sur le site www.hellio.com.


1 https://hotel48nord.com/

2 http://www.grand-est.developpement-durable.gouv.fr/appel-a-projets-trame-verte-et-bleue-r6827.html

 

Tags associés : Témoignages, Territoires Engagés, Podcast

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie