Lutte contre la précarité énergétique : Hellio soutient la Fondation Abbé Pierre contre le mal-logement

Rédigé par Pauline Courbé Dubost
Mis à jour le 09 févr. 2024
Temps de lecture : 2 min
rapport-29-2024-abbe-pierre

C’est en pleine crise que la Fondation Abbé Pierre a publié son 29e rapport sur l’état du mal-logement en France 2024. Crise de l’offre, explosion de la demande, augmentation de l’habitat indigne, effondrement du logement social, hausse des prix de l’énergie, montée des impayés… la Fondation dresse un bilan alarmant au cœur d’un secteur déjà considérablement fragilisé. 


chiffre-mal-logement-abbe-pierresource : Rapport de la Fondation Abbé Pierre sur l’état du mal-logement en France 2024- 29e rapport

Logement : le froid a touché 26 % des ménages en France en 2023

Selon le rapport, 26 % des ménages ont eu froid chez eux en 2023, pour des raisons liées à la précarité énergétique, un chiffre en nette hausse par rapport à 2020, où il atteignait 14 %. Dans le même temps, il informe que 1 123 000 individus sont propriétaires de logement dans une copropriété dite “en difficulté”.

Membre historique du collectif Stop Exclusion Énergétique, Hellio a fait de son engagement contre le mal-logement et la précarité énergétique un axe majeur de son développement, en accompagnant les ménages en grande précarité pour effectuer leurs travaux.

À ce sujet, le rapport souligne le virage pris par la politique de rénovation, résolument tournée vers l’accompagnement des ménages modestes ainsi que les rénovations performantes. Mais en pratique, la réalité est différente : les aides à la rénovation énergétique accompagnent majoritairement les rénovations en mono-gestes et les dossiers de rénovations globales ne représentent que 10 % des travaux réalisés. Pour 2024, le Gouvernement s’est fixé un ambitieux objectif de 200 000 rénovations d'ampleur, contre 60 000 en 2023.

Le rapport de la Fondation Abbé Pierre, avec son focus 2024 sur ceux qui souffrent le plus, confirme l’impact sur la santé et aussi plus globalement sur la socialisation, les résultats scolaires… la rénovation énergétique est le chantier du siècle et particulièrement chez les grands précaires. L’urgence sociale répond aujourd’hui pleinement aux besoins d’action climatique, tant pour réduire les émissions de carbone que pour s’adapter aux dérèglements en cours”, commente Gilles Berhault, Directeur général Territoires Zéro Exclusion Énergétique et STOP Exclusion Énergétique. 

Résolument sociale, mais en mal d’efficacité, la politique de rénovation énergétique doit permettre d’apporter des éléments de réponse à la crise que traverse le logement. La réhabilitation de logements vétustes et de passoires thermiques et la sortie des ménages de la précarité énergétique sont essentiels pour offrir aux citoyens français un cadre de vie décent.  

Expert de la rénovation énergétique des logements et quotidiennement engagé aux côtés des ménages, Hellio rappelle l’importante nécessité de clarifier la mission des différents dispositifs financiers. Les dispositifs d’aides publiques doivent se concentrer sur l’accompagnement social des ménages en situation de précarité énergétique. En revanche, Hellio milite pour que les Certificats d’Économies d’Énergie se concentrent exclusivement sur leur mission principale d’optimisation de l’efficacité énergétique.


crédit photo © Sébastien Godefroy

Tags associés : Actualités, Précarité énergétique

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Pauline Courbé Dubost,

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Particuliers
  • Entreprises
  • Collectivités
  • Professionnels

Retrouvez toutes nos solutions
en maîtrise de l’énergie