Plan de sobriété énergétique : Hellio présente les actualités relatives au logement

Rédigé par Adèle
Mis à jour le 20 oct. 2022
Temps de lecture : 2 min
sobriete-energetique-logement

L’agression russe sur le territoire ukrainien de mars dernier ne cesse d’avoir des conséquences sur le sol européen. Face à la hausse des prix de l’énergie, et notamment des hydrocarbures russes importés en France et en Europe, le continent subit aujourd’hui une importante crise énergétique qui bouleverse le quotidien de ses États membres, citoyens, entreprises et collectivités.

En réaction à l’inflation du prix de l’énergie, le Gouvernement s’est doté, jeudi 6 octobre dernier, d’un plan de sobriété complet, discuté depuis le mois de juin 2022.

Le mot d’ordre de la Première ministre Elisabeth Borne est clair :  "des économies choisies plutôt que des coupures subies". L’objectif affiché est la réduction de 10 % de la consommation énergétique de l’ensemble des acteurs d’ici 2024 en s’émancipant notamment de la dépendance aux énergies fossiles, importées et produites sur le territoire national, qui représentent aujourd’hui ⅔ de la consommation d’énergie finale. Le plan de sobriété s’inscrit plus largement dans le respect des objectifs européens fixés pour l’année 2050 : l’atteinte de la neutralité carbone à cette date ne pourra être envisageable que si la France réduit sa consommation d’énergie de 40%1.

Au cours de l’été 2022, le Gouvernement a réuni en groupes de travail tous les secteurs d’activités impliqués dans le plan de sobriété énergétique :

 

  • Etat exemplaire,
  • Entreprises et organisation du travail,
  • Etablissements recevant du public et les grandes surfaces commerciales,
  • Industrie,
  • Logement,
  • Transports,
  • Numérique et télécommunications,
  • Sports,
  • Collectivités territoriales.

Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l’énergie,  vous détaille les mesures du plan de sobriété qui concernent le logement !

  • Parmi les mesures phares du Gouvernement, la sobriété au sein des bâtiments arrive en tête, avec par exemple la recommandation de maintenir la température des bâtiments de type bureau à maximum 19°C. Ce simple geste permettrait d’économiser jusqu’à 23 TWh d’énergie par an selon le plan de sobriété.
  • Les mesures de réduction de température s’accompagnent de dispositions relatives à l’isolation des réseaux de canalisations d’eau et de chauffage, afin d’éviter les déperditions de chaleur. D’ici 2025, l’isolation des réseaux d’eau sera désormais obligatoire dans tous les bâtiments tertiaires lors d’un changement de chaudière.
    Hellio vous accompagne dans ces travaux : l’aide CEE calorifugeage, isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire permet notamment de financer ces travaux !
  • Toujours dans l’optique de maîtriser la température au sein des bâtiments, l’installation de programmateurs de chaudière intelligents sera obligatoire d’ici 2025, dans tous les bâtiments résidentiels ou tertiaires, qu'ils soient nouveaux ou existants. Pour favoriser la mise en place de cette mesure, le Gouvernement a annoncé le financement de cette prime via un programme CEE qui offrira un accompagnement allant jusqu’à 65 € par ménage pour l’installation d’un programmateur sur une chaudière existante. La filière est dans l’attente d’annonces complémentaires concernant ce programme de financement CEE. 
  • Quant aux mesures relatives à l’accompagnement des ménages pour l’installation de chauffages performants et décarbonés, le Gouvernement a décidé de maintenir la surprime MaPrimeRénov’ de 1000 € jusqu'au 31 mars 2023, pour les aides au changement de chaudières fioul et à condensation. Pour inciter les ménages à changer leurs systèmes de chauffage au fioul et réduire leur dépendance aux importations de gaz russe, cette aide annoncée en avril 2022 devait normalement prendre fin au 31 janvier 2022. Le maintien de la surprime MaPrimeRénov’ s’additionne avec un accompagnement complémentaire des CEE de 1000 € jusqu’au 30 juin 2023.

Le plan de sobriété gouvernemental est ambitieux et s’accompagne d’indicateurs précis intégrés parfaitement dans les objectifs européens du Plan climat de la Commission européenne.

Seulement, il ne contient que des mesures incitatives. Sont-elles suffisantes pour infléchir un réel changement des comportements et se libérer des énergies fossiles importées de Russie, ou produites sur le territoire national ? La filière du logement et de l’énergie reste dans l’attente de précisions quant aux mesures relatives aux aides CEE annoncées par le Gouvernement.

Hellio invite le gouvernement à aller plus loin en mettant en place des dispositifs incitatifs à la rénovation globale, seul outil pour optimiser l’efficacité énergétique des bâtiments et réaliser de réelles économies d’énergie qui présentent un impact positif et significatif sur l’environnement.


1 Rapport Futurs énergétiques 2050 de RTE

Tags associés : Réglementation, sobriété

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Particuliers
  • Entreprises
  • Collectivités
  • Professionnels

Retrouvez toutes nos solutions
en maîtrise de l’énergie