Les travaux de rénovation énergétique envisagés par 76 % des ménages pour contrer la hausse des prix de l’énergie selon une étude Hellio

Rédigé par Julie B.
Mis à jour le 21 nov. 2022
Temps de lecture : 5 min
cp-impact-prix-hausse-energie-hellio

Face à la flambée des prix de l’énergie, de nombreux Français s’interrogent et prennent conscience de la nécessité de réduire leurs consommations. Dans ce contexte inflationniste, les travaux de rénovation énergétique sont de plus en plus envisagés pour éviter de voir s’envoler les factures.

Deux enquêtes successives réalisées en ligne par Hellio, acteur de la maîtrise de l’énergie, auprès de ménages propriétaires et locataires de maisons individuelles et logements collectifs, la première entre le 1er février et le 11 mars 2022 et la seconde entre le 1er juin et le 31 août 2022, apportent des éclairages sur l’impact financier de la hausse des prix de l’énergie, les solutions envisagées et la nécessité de déployer des solutions de financement du reste à charge.


 Méthodologie

Deux enquêtes réalisées en ligne auprès de ménages propriétaires (94 %) et locataires (6 %) de maisons individuelles (91 %) et logement collectif (9 %) répartis sur toute la France :

+ 1ère enquête réalisée entre le 1er février et le 11 mars 2022 à laquelle 371 personnes ont répondu.

+ 2e enquête réalisée entre le 1er juin et le 31 août 2022 à laquelle 769 personnes ont répondu.


Plus de 100 € d’augmentation annuelle pour 60 % des ménages malgré le bouclier tarifaire

Près de 9 répondants sur 10 constatent une hausse des prix de l’énergie sur leurs factures de chauffage.

L’impact de la hausse des prix de l’énergie

Avez-vous été impacté par la hausse des prix de l’énergie sur votre facture de chauff age?

En effet, en 2021, avant la mise en place du bouclier tarifaire, le prix du gaz a augmenté de 57 % entre janvier et octobre 2021 (pour les tarifs réglementés de vente) et celui du fioul a bondi de 53 % en un an. Quant au coût de l’électricité, il a augmenté de 4 % le 1er février 2022.

Cette hausse des prix se ressent nettement sur les factures : plus de la moitié des répondants (60 %) déclarent constater une hausse d’au moins 100 € par an. La part de ceux qui payent plus de 200 € a bondi de 9 % entre le début et le milieu d’année : elle représente désormais 34 % des sondés (vs 25 % en début d’année).


L’impact de la hausse des prix de l’énergie

A combien évaluez-vous cette hausse ?

En 2022, sans le gel des prix du gaz et la hausse plafonnée à 4 % pour l’électricité, les tarifs réglementés de vente auraient respectivement dû augmenter de 60 % et 40 %.

Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé la prolongation et les nouvelles dispositions du bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie pour 2023. La hausse des tarifs de gaz et d’électricité sera limitée à 15 %, une limitation supérieure à celle de 2022 pour l’électricité. Cette mesure implique :

  • Une augmentation moyenne des factures de l’ordre de 25 € par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz. L’augmentation serait d’environ 200 € par mois sans bouclier tarifaire ;
  • Une augmentation moyenne de l’ordre de 20 € par mois pour les ménages se chauffant à l’électricité, au lieu de 180 € sans bouclier tarifaire.

Réglez correctement la température intérieure-1

Au-delà des travaux de rénovation énergétique, coeur de métier de Hellio, l’acteur prône la sobriété énergétique comme levier complémentaire à actionner.

Le spécialiste en économies d’énergie préconise par exemple, dans la mesure du possible, de baisser d’un degré son chauffage pour réduire la facture de 5 à 10 %.


Des postes de travaux de rénovation énergétique plus efficaces envisagés

Dans ce contexte, à la question « Envisagez-vous de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? », 64 % des répondants ont répondu oui en début d’année et 76 % en milieu d’année ! Cette progression de 12 % laisse entrevoir une prise de conscience certainement liée à la crainte de l’explosion des prix de l’énergie une fois l’arrêt des boucliers tarifaires, avec en ligne de mire un risque de coupure cet hiver.


Les perspectives de travaux de rénovation énergétique

Les types de travaux envisagés
Envisagez-vous de réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Alors que ces dernières années, il était davantage question de « petits » gestes, comme le changement de fenêtres ou l’installation d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique, les ménages semblent désormais davantage s’orienter vers des travaux plus efficaces en termes d’économies d’énergie. Ainsi, l’isolation de l’enveloppe (murs et combles) est le type de travaux le plus plébiscité, suivie de la pompe à chaleur et des panneaux photovoltaïques. Preuve que la chasse aux déperditions énergétiques, les énergies renouvelables et l’autoconsommation sont des solutions envisagées par les ménages français face à la hausse des prix de l’énergie.

À noter, la progression de certains modes de chauffage entre le début et le milieu d’année : la pompe à chaleur a bondi de 11 % (32 %), la chaudière biomasse de 5 % (19 %). Des résultats probablement liés au bonus Coup de pouce Chauffage de 1 000 € instauré le 15 avril 2022 en faveur des énergies renouvelables. La chaudière gaz est encore plus délaissée (- 4 %), conséquence du conflit ukrainien, avec la restriction des approvisionnements pour cet hiver.


Les perspectives de travaux de rénovation énergétique

Les types de travaux envisagés

Si oui, lesquels ?


La nécessité de financer le reste à charge

Force est de constater que les nombreuses primes existantes (MaPrimeRénov’, Certificats d’Économies d’Énergie, aides locales, etc.) ne suffisent pas toujours à convaincre tous les Français de rénover. Le reste à charge demeure parfois trop élevé, sans solution pour obtenir la somme suffisante.

Au regard des travaux assez conséquents majoritairement envisagés par les répondants (isolation des murs, panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur), le recours aux solutions de financement (prêt, facilité de paiement) s’avère incontournable pour 52 % des ménages en début d’année et pour 62 % en milieu d’année.


Les perspectives de travaux de rénovation énergétique

Le recours aux solutions de financement

Auriez-vous recours à des solutions de financement (prêts, facilités de paiement) pour financer le reste à charge ?


L’éco-PTZ, dont les plafonds ont été relevés en 2022 à 50 000 € pour les travaux de rénovation performante (30 000 € pour les autres types de travaux), semble représenter la meilleure solution de financement aux yeux d’un grand nombre de répondants (plus de 1 répondant sur 2). Ce type de prêt bénéficie d’une communication du Gouvernement et d’une simplification administrative du cumul désormais possible avec MaPrimeRénov’ depuis le 1er juillet 2022.

Sont ensuite plébiscitées les facilités de paiement (39 %), qui permettent de pouvoir régler le coût des travaux en plusieurs mensualités.


Les perspectives de travaux de rénovation énergétique

Le recours aux solutions de financement

Si oui, lesquelles


Pierre-Maillard-quote-hellio-min « Accompagner nos clients tout au long de leur projet pour un triptyque économies d’énergie (et donc réduction des dépenses), valorisation patrimoniale et amélioration du confort, tel est notre ADN. Si nous souhaitons massifier la rénovation énergétique dans l’ intérêt de tous, il faut impérativement que les institutions financières puissent être plus agiles et réactives. Chacun des maillons de cette chaîne de valeur sera gagnant : le ménage, l’entreprise de travaux, l’établissement financier, l’État et l’environnement », soutient Pierre Maillard, PDG du groupe Hellio.
L’expérimentation du tiers financement de la rénovation globale à l’étude chez Hellio

Les équipes R&D Hellio travaillent sur une expérimentation d’un nouveau modèle économique pour financer les rénovations globales à grande échelle : le tiers financement de la rénovation globale.

Sur la base d’une note d’octobre 2020 de France Stratégie, il s’agirait de déployer “des opérateurs ensembliers”, soient des structures capables de préfinancer l’ensemble des travaux permettant de diminuer la consommation d’énergie. Une fois le chantier terminé, le gain réalisé sur la facture d’énergie sera récupéré par l’opérateur mensuellement, jusqu’au remboursement complet des avances sur les travaux d’économies d’énergie réalisés.

Un schéma de financement inédit qui permet ainsi de lever le frein financier du reste à charge et celui de l’inefficacité des travaux financés.

Deux projets d’expérimentation, tant en maisons individuelles qu’en copropriétés, sont sur le point d’être lancés par Hellio en 2022.

« Aujourd’hui, si des avancées immenses ont été réalisées pour structurer l’offre de rénovation énergétique auprès des ménages pour leurs logements, le compte n’y est pas encore. Ni le nombre de rénovations globales par an à réaliser, ni l’argent mis sur la table pour les financer sont suffisants. Cela demande un changement d’échelle que le modèle du conseiller MonAccompagnateurRenov’ ne pourra potentiellement pas enclencher seul. Nous sommes convaincus que la solution de l’opérateur “ensemblier” mérite d’être expérimentée en complément. Interlocuteur unique, responsable juridiquement du chantier de A à Z et dans ses règles de l’art, pré-financeur et garant de l’exécution et de l’efficacité des travaux sur la facture : c’est un nouveau modèle économique de la rénovation globale qui va plus loin », commente Pierre Maillard.


Hellio accompagne les professionnels de la rénovation et facilite leur métier grâce à des services sur mesure et des primes compétitives.


Tags associés : Communiqués de presse

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Particuliers
  • Entreprises
  • Collectivités
  • Professionnels

Retrouvez toutes nos solutions
en maîtrise de l’énergie