Reconfinement : les travaux de rénovation énergétique continuent-ils réellement ?

Rédigé par Julie B.
02 déc. 2020
Temps de lecture : 4 min
travaux rénovation énergétique reconfinement

Téléchargez le communiqué de presse

Confinement : acte 2. Depuis maintenant plus de trois semaines, la France vit au rythme du reconfinement national décidé par le gouvernement pour endiguer la 2ème vague de l’épidémie du Covid-19. Plus souple que le premier, ce confinement autorise certains secteurs à poursuivre leur activité normalement, comme le bâtiment et les travaux publics.


Les entreprises de travaux partenaires Hellio livrent leur ressenti

Sur le terrain, tous les acteurs de la chaîne se mobilisent pour que cette poursuite de l’activité soit une réalité. Parmi eux, Hellio, spécialiste des travaux d’économies d’énergie pour l’habitat, du conseil à la réalisation, en passant par l’obtention des aides, met tout en œuvre pour maintenir la réalisation des chantiers à un rythme normal. Un enjeu qui a toute son importance puisque les travaux de rénovation énergétique sont placés au cœur du plan de relance.

La période pourrait être propice : confinés chez eux, les Français peuvent mesurer l’importance d’un logement confortable, qui plus est à l’approche de l’hiver où les factures de chauffage risquent de s’envoler ! Mais qu’en est-il réellement ? Les demandes de travaux explosent-elles en cette période ou au contraire ralentissent-elles ? Les particuliers acceptent-ils cette fois d’ouvrir leurs portes aux artisans pour isoler leurs combles — attention toujours aux arnaques à 1 euro — ou changer leur chauffage, contrairement au premier confinement qui avait suscité beaucoup de méfiance et d’inquiétude ?

Pour répondre à toutes ces interrogations, Hellio a pris la température sur le terrain auprès de ses entreprises de travaux partenaires aux quatre coins de la France.

Une activité quasi à la normale pour le secteur du résidentiel individuel mais des inquiétudes pour les mois à venir

Contrairement au premier confinement, les entreprises de travaux, qu’elles soient spécialistes de l’isolation ou du chauffage, n’ont subi aucun arrêt brutal de leur activité. Autorisées à travailler, elles ont parfaitement intégré le protocole sanitaire qui fait désormais partie de leurs habitudes, au même titre que leurs équipements de protection et de sécurité.

Du côté des chantiers déjà programmés, ils se déroulent quasiment tous normalement, même si certaines entreprises ont quand même accusé une légère baisse de l’ordre de 10 %, essentiellement au début du reconfinement ou pour la clientèle des personnes à risque.

« À l’annonce du reconfinement, nous avons eu quelques rendez-vous annulés à la demande des particuliers qui préfèrent attendre la fin du confinement pour réaliser leur travaux », indique Pierre Le Mouhaer Marty, gérant de la société Habitat breton (35).

« Nous ne sommes pas dans la même situation que la première fois car nous avons le droit de travailler. Les clients sont moins fermés, nous arrivons à travailler. Nous enregistrons quand même quelques reports de chantiers chez les personnes âgées, à la demande de leurs enfants qui nous interdisent l’intervention », témoigne Joël Maizel, gérant d’Isoltoit 2EF et Chauff&Vous (61).

La situation est donc très différente du premier confinement qui avait vu bon nombre d’entreprises contraintes de mettre leur personnel au chômage partiel. Cette fois, les particuliers ne refusent pas les interventions, y compris lorsqu’elles impliquent de pénétrer au sein du domicile pour le remplacement d’une chaudière par exemple.

Certaines entreprises relèvent même que cette période est plus propice à la réalisation de travaux de rénovation énergétique grâce au télétravail.

« Les clients ont plus de disponibilités car ils sont en télétravail. Les gens profitent d’être chez eux pour penser à leurs travaux », précise Amaury Du Tertre, gérant de Logic Energy (63).

« Pour les particuliers, c’est presque plus facile d’intervenir car ils sont chez eux », constate Alexis Delacommune, directeur d’ERTI - Etudes Réalisations de Travaux d’Isolation (75).

En revanche, plusieurs artisans font part de leurs inquiétudes pour les mois à venir car du côté des visites techniques, la situation n’est pas aussi idyllique.

« Je suis un peu plus inquiet pour l’avenir car beaucoup de particuliers demandent le report des visites techniques après le confinement. Mon visiteur technique n’est pas à plein rendement en ce moment », tempère Mehdi Kraiem, dirigeant de l’entreprise Isopro Nord Est (51).

« Nous payons actuellement le premier confinement, le volume d’affaires actuel nous permet à peine de faire tourner l’entreprise, mais ne suffit pas. L’activité commerciale que l’on ne peut pas mener avec l’annulation des salons par exemple aura des répercussions sur les chantiers du début d’année 2021 », s’inquiète Laurent Garrido, PDG de DER Développement et Énergies Renouvelables (16).

soufflage-laine-combles-perdus-masquemesures-sanitaires-artisans-covid

Une activité en baisse pour l'habitat collectif

En revanche, le secteur de l’habitat collectif se heurte à davantage de difficultés.

La plupart des assemblées générales en copropriétés n’ont pas lieu en présentiel du fait du confinement lié au COVID-19 et le format digital n’est pas perçu comme une solution de remplacement efficace. Ces reports empêchent ainsi la prise de décision de faire des travaux. Sur les mois de septembre à décembre, Hellio constate que le nombre de chantiers acceptés a été divisé par deux alors que cela devrait être une période de relance et de décision sur des chantiers d’isolation. Cette tendance devrait s’inverser très rapidement dès que la reprise des assemblées générales en présentiel sera rendue possible.


Un impact mesuré des dernières annonces gouvernementales concernant MaPrimeRénov’

L’ensemble des artisans sont unanimes pour déclarer qu’il est encore trop tôt pour évaluer l’impact des dernières annonces gouvernementales, qui ne sont pas encore ancrées dans les esprits. Les entreprises ont besoin de temps pour s’approprier les nouvelles modalités du dispositif de MaPrimeRénov’ ; et les particuliers pour assimiler l’information avant de se lancer dans les travaux.

Ce qui est certain c’est que les professionnels ressentent un besoin de leurs clients pour la prise en charge de ces démarches, longues et chronophages.

« Les personnes font appel à notre groupe car nous nous occupons de toutes les démarches. Si les clients devaient gérer eux-mêmes les demandes pour MaPrimeRénov’ et les Certificats d’Économies d’Énergie, ils ne le feraient pas. Notre objectif est d’apporter des solutions clés en main », souligne Fabrice Genet, directeur du service isolation et chape du Groupe Vinet (86).

« L’ouverture de MaPrimeRénov’ à tous les ménages est un vrai levier mais tout l’enjeu repose sur notre savoir-faire et notre capacité à accompagner le client dans le montage et le pilotage des dossiers, de l’inscription jusqu’à la bonne réception des aides, et dans l’idéal avancer les primes pour éviter que le particulier avance les frais », ajoute Christophe Lhomet, gérant de la société Isol&Moi (37).

« Nous nous rendons compte qu’un partenariat avec un mandataire proactif, disponible et joignable comme Hellio est primordial pour la réactivité de création des offres clés en mains pour nos clients », conclut Amaury Du Tertre.

Tags associés : Communiqués de presse

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie