Journées Techniques CEE 2021 consacrées au bilan de la 4ème période et aux enjeux de la 5ème

Rédigé par Marina
Mis à jour le 02 déc. 2021
Temps de lecture : 3 min
Journées Techniques CEE 2021 organisé par l'ADEME et le Ministère de la Transition Écologique

Journées Techniques CEE 2021 consacrées au bilan de la 4ème période et aux enjeux de la 5ème : "Hellio est fier de prendre part à l'effort du dispositif CEE"


Coup d’envoi du rendez-vous incontournable des Journées Techniques des Certificats d’Économies d'Énergie 2021 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, en coordination avec le club CEE de l’ATEE, l’Ademe et la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) du ministère de la Transition écologique.

Plus de 500 acteurs du dispositif se sont déplacés pour dresser le bilan de la 4ème période et tenter d’appréhender la nouvelle qui prendra place au 1er janvier 2022.

Instabilité du marché CEE, qualité, audits, contrôles des chantiers financés par le dispositif, conjugaison avec le futur parcours de rénovation énergétique : voici les thèmes qui ont été abordés le 1er décembre.

Les équipes Hellio étaient sur place !

Une fierté de prendre part à l’effort du dispositif et une confiance dans la 5ème période.

Cette 4ème période est une réussite à plusieurs égards : les chiffres de rénovations financées par le dispositif, la professionnalisation des acteurs de la filière, l’innovation des offres de travaux clés en main allant jusqu’à l’émergence des programmes de rénovation énergétique globale parlent d’eux-mêmes ! En tant que délégataire historique du dispositif, nous sommes confiants sur le début de la 5ème période qui confirme l’efficacité du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie. 

Attention toutefois à double titre. D’une part, l’instabilité du marché, qui se constate depuis plusieurs mois, freine tant les nouveaux projets de chantiers, notamment de rénovation globale, que les financements promis à leurs porteurs… La dynamique doit au contraire se poursuivre, les ambitions européennes du paquet climat Fit for 55 nous le font comprendre ! D’autre part, la professionnalisation de la filière doit se poursuivre, tant sur la formation des entreprises de travaux, des organismes de contrôle que des acteurs CEE délégataires et mandataires. Deux éléments à considérer à un moment où il faut changer d’échelle et continuer à trouver des solutions de financement d’ampleur à l’heure des nouvelles obligations de rénovation issue de la Loi Climat et résilience !", exprime Hellio.


Maturité et succès du dispositif CEE couronnent 15 ans d’existence 

La 1ère journée technique a été ouverte par des représentants de l’Ademe, Fabrice Boissier, et de la DGEC, Olivier David. Ce dernier a salué l’atteinte de l’obligation de la 4ème période d’ici la fin d’année, les avancées en termes de qualité des travaux et des entreprises du secteur, la part importante qu’ont joué les CEE pour lutter contre la précarité énergétique et de la baisse des gaz à effet de serre. 

Les chiffres à l’appui sont publiés régulièrement dans les lettres d’information CEE : depuis 2018, plus de 2 millions de travaux d’isolation et plus d’ 1 million de remplacement de chaudières fioul et charbon sont aujourd’hui engagés, notamment au bénéfice des ménages précaires.
De 2015 à 2018, le dispositif aurait contribué à hauteur de 40 % des économies de gaz à effet de serre observées, et à 20 % des objectifs fixés par la SNBC de 2015.

Le dispositif a également intégré le secteur de l’efficacité énergétique : Alexandre Dozières du service de la DGEC a ainsi énuméré que près de 120 obligés, 40 délégataires et 3 000 personnes étaient mobilisés à ce jour  « faisant vivre le dispositif et 17 000 personnes sur la réalisation de travaux et fourniture de services de maintenance, entre autres ».


Un appel à anticiper dès maintenant la production CEE et à conjuguer avec le futur parcours de rénovation énergétique pour les particuliers

Si le bilan de la 4ème période a été présenté comme un succès en chiffres, Oliver David a également alerté les acteurs du dispositif. 

D’une part, il a souligné la baisse du prix des CEE sur le marché actuel : si cette baisse est en général habituelle en fin de période au moment où l’obligation est quasiment atteinte, générant une demande de Certificats d’Économies d’Énergie moins importante, l’obligation de la 5ème période devrait inciter les acteurs à acheter des CEE dès maintenant.

“La baisse du prix des CEE reflète une mauvaise anticipation des acteurs du marché, l’atteinte de l’obligation pour la 5ème période sera très difficile. L’effort à fournir pour produire des CEE sera de 50 % supérieur à ce qu’on connaît aujourd’hui : c’est le moment au contraire où les achats de CEE devrait déjà se faire pour 2023. (…)" Le paquet climat Fit for 55 “aura inévitablement des conséquences sur le niveau d’obligation en matière de CEE, et en cours de période, les objectifs n’ont jamais été baissés, mais  au  contraire ont toujours été augmentés.”, a prévenu le chef du service climat et efficacité énergétique à la DGEC le 1ᵉʳ décembre. 

D’autre part, les acteurs du dispositif, fournisseurs d'énergie, délégataires, entreprises de travaux, bureaux d'études et de contrôle, devront désormais composer dans le résidentiel individuel privé avec FranceRenov’, le nouveau parcours de rénovation énergétique proposé aux particuliers mis en place au 1er janvier 2022.

Ce nouveau nom du service public d’information et de conseil jusqu’ici géré par l’Ademe, réunira les agences FAIRE et les agences de l’Anah qui prendra son pilotage.


Tags associés : Réglementation, Événements

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie