La transition écologique au coeur du plan de relance

Rédigé par Victor Miget
Mis à jour le 16 déc. 2021
Temps de lecture : 3 min
plan de relance et transition écologique

France Relance consacre 30 milliards d'euros (Mds€) à la transition écologique, soit un tiers de son budget. Pour l’heure, 10 milliards d'euros ont déjà été engagés dans la transition au sens large. Rénovation énergétique, énergies, biodiversité, industrie, transition agricole, mobilités vertes…

La transition écologique a été identifiée comme l’un des trois axes majeurs pour engager la relance de l’économie française, avec la compétitivité, l’innovation et la cohésion sociale et territoriale.


Hellio accompagne la transition énergétique du secteur tertiaire


La transition écologique comme axe primordial

Le financement du plan de relance

Picto_Valeur_Verte_Feuille_EuroDans la dernière mouture de son dossier de presse dédié au plan de relance, le gouvernement est on ne peut plus clair : « Nous avons fait le choix de relancer l’économie par l’écologie. Sur 100 milliards d’euros, 30 milliards sont destinés au financement de la transition écologique. »

En toile de fond, l’exécutif ambitionne de réduire l’impact environnemental de l’économie. Plus qu’une ambition, il s’agit aussi de la condition sine qua non pour prétendre aux aides européennes. En effet, pour être éligible à l’aide communautaire sur l’enveloppe européenne, 37 % des fonds doivent être dédiés à la lutte contre le changement climatique. C’est chose faite puisque sur les 40 milliards attribués par l'Union européenne, la moitié est consacrée à la transition verte.

Pour rappel, les 100 Mds€ du plan français sont répartis comme suit :

  • 30 Mds€ à la transition écologique ;
  • 34 Mds€ à la compétitivité et l'innovation ;
  • 36 Mds€ à la cohésion sociale et territoriale.

Le détail des aides pour la transition écologique

Plus précisément les dotations du volet écologique se déclinent ainsi :

  • 6,7 Mds€ dédiés à la rénovation énergétique ;
  • 1,25 Md€ dédiés à la biodiversité et à la lutte contre l’artificialisation des sols ;
  • 1,2 Md€ à la décarbonation de l’industrie ;
  • 500 millions d'euros (M€) à l’économie circulaire et aux circuits courts ;
  • 1,2 Md€ à la transition agricole ;
  • 250 M€ à la mer ;
  • 8,58 Mds€ pour les infrastructures et mobilités vertes ;
  • 8,2 Mds€ pour les énergies et technologies vertes ;
  • 2,5 Mds€ dans le cadre des nouveaux produits climats de BPIFrance.

Premier bilan du plan de relance

Un peu plus d’un an après le lancement dudit plan, 10 Mds€ ont déjà été engagés dans la transition écologique et ce, sous tous ses aspects : biodiversité, réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), pollution locale, adaptation des territoires au changement climatique, développement des circuits courts, économie circulaire et artificialisation des sols, rénovation énergétique….

picto info HellioL’INFO HELLIO :

À noter que le plan de relance met en œuvre 20 % des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, selon les données du Gouvernement.

Avec pour premiers résultats :

  • + de 500 000 demandes MaPrimeRénov’ ;
  • + de 420 000 bonus écologiques ou primes à la conversion ;
  • + de 5 000 bornes de recharge électrique, installées sur les aires d’autoroutes ;
  • 2 000 dossiers déposés par des PME pour les aides financières Tremplin (transition écologique) ;
  • 13 projets pour des centres de tri des emballages ménagers ;
  • 552 projets sélectionnés dans le cadre du fonds friche.

Diminuez vos consommations énergétiques avec un expert Hellio


France Relance : une transition écologique par l’accompagnement

Picto_Aides_Collectivités_France_PiècesAvec encore 20 Mds€ d’aides à distribuer, le soutien à la transition écologique se poursuit à travers divers mécanismes, tantôt destinés aux territoires, aux entreprises, tantôt aux particuliers. Ces derniers temps, une tendance se dégage : celle de l’accompagnement au plus proche des territoires comme des entreprises.

Accompagner les territoires

Afin d’accélérer la relance et accompagner au mieux cette transition, le gouvernement propose aux collectivités territoriales le Contrat de relance et de transition écologique, ou CRTE, piloté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Ce dispositif vise à traduire « l’ambition d’un projet de territoire ».

A l’heure actuelle, 833 périmètres ont été définis par les préfets des départements. L’attention va être portée principalement sur la lutte contre l'artificialisation des sols, sur le déploiement des mobilités douces, et bien sûr, la rénovation énergétique des bâtiments et la promotion des énergies renouvelables.

Concrètement, l’ANCT, au service des collectivités, « va être coordinatrice des contrats de relance et de transition écologique. En simplifiant la rédaction des projets [et leur] mise en œuvre, et en permettant une exécution beaucoup plus facile et (…) plus agile (avec des outils d’accompagnements dédiés, ndlr) », développe Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT, dans une vidéo. Dans ce cadre, la trame essentielle de l’agence est la transition écologique.

Des appels à projets reconduits

Côté entreprises, la distribution des aides se poursuit. Les mécanismes dédiés à la transition écologique au sens large vont bon train, au point d’avoir été reconduits pour certains. Difficile d’être exhaustif, tant les initiatives sont légion.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 13,4 M€

Citons, pour exemple, le franc succès, en 2020, de la première vague de l’appel à projet « Entreprises engagées pour la transition énergétique », qui était de 13,4 millions d’euros. À tel point que son budget a été augmenté de 8 millions d’euros pour financer une deuxième vague à hauteur de 9,6 millions d’euros. En septembre, la ministre de l’Écologie, Barbara Pompili, a dévoilé les 96 entreprises lauréates, qui recevront 100 000 euros chacune.

D’autres appels à projets, tels que « Perfecto » ont eux aussi été reconduits, avec une nouvelle session qui s’est déroulée cet automne, pour un montant de 3,1 millions d’euros. Les guichets Tremplin pour la transition écologique des PME se poursuivent avec des aides de 5 000 à 200 000 euros, pour un total de 23 millions d’euros. Ce qui permet, entre autres, des investissements « quick-win ».

environnement-petale-industrie-01À ce titre, « plus de 130 entreprises industrielles ou agricoles ont investi dans l’isolation thermique des murs et toits de leurs bâtiments, ainsi que dans leur ventilation », assure le gouvernement. Pas moins de 425 entreprises se sont dotées de matériel de gestion des déchets ; plus de 300 ont amélioré ou changé leurs équipements de froid commercial… Là encore, les initiatives ne manquent pas.


Une question sur le plan de relance ? Un projet de transition énergétique ?


Tags associés : Réglementation, Plan de relance

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie