Calorifugeage en 2022 : un isolant de classe 4 nécessaire pour bénéficier de la prime CEE

Rédigé par Julie B.
Mis à jour le 07 déc. 2021
Temps de lecture : 2 min
Calorifugeage en 2022 : un isolant de classe 4 nécessaire pour bénéficier de la prime CEE

C’est une évolution réglementaire importante dans le cadre d’une rénovation énergétique, notamment en copropriété. Jusqu’à maintenant, l’obtention de la prime des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) était conditionnée à l’utilisation d’un isolant de classe 3 pour les travaux de calorifugeage1.
Dans le cadre du 39ème arrêté des CEE à paraître d’ici la fin d’année, cette caractéristique évoluera en 2022 : il deviendra impératif d’avoir recours à un isolant de classe supérieure ou égale à 4. Une exigence renforcée afin d’obtenir de meilleurs résultats et réduire plus efficacement les consommations d’énergie de la résidence collective.

Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l’énergie, a anticipé et propose déjà la classe 4 aux copropriétés éligibles depuis le 1er octobre 2021. Une démarche qualité qui illustre l’engagement du groupe dans l’optimisation des économies d’énergie.



Le financement à 100 % n’est plus garanti en 2022

Le calorifugeage gratuit restera d’actualité en 2022, mais exclura certaines résidences. En effet, les isolants de classe 4 sont plus épais que leurs homologues de classe 3. Dans certains bâtiments où les conduits hydrauliques sont étroitement reliés au plafond ou aux murs, la pose des gaines en laine de verre et PVC s’avère impossible, par manque de place. Dans le cas où la configuration de la tuyauterie ne permet pas l’installation d’une classe 4, les copropriétaires peuvent toujours profiter de l’aide CEE pour une classe 3 jusqu’à l’entrée en vigueur du 39ème arrêté. Ensuite, elles devront s’acquitter d’un reste à charge obligatoire. Cette date étant incertaine, Hellio recommande aux copropriétés de signer les devis avant le 31 décembre 2021.


sous-sol-tuyaux-calorifugeage-couloir

Rappel sur le calorifugeage

Le calorifugeage est une opération consistant à isoler les réseaux de tuyauterie de chauffage, qui acheminent l’eau chaude depuis la chaudière collective vers les appartements d’un immeuble. Mal isolées, ces canalisations entraînent des déperditions de chaleur, sources de gaspillage d’énergie. En effet, l’eau chaude baisse en température jusqu’à son arrivée dans les radiateurs ou aux robinets.

Conséquence directe : les occupants doivent surchauffer pour obtenir un confort satisfaisant.En isolant les tuyaux d’un immeuble, avec une gaine qui vient les enrober, il est donc possible de limiter les pertes de chaleur, et donc réduire les factures de chauffage. Un geste intéressant alors que les tarifs de l’énergie s’envolent.

En raison de son intérêt en matière d’économies d’énergie, le calorifugeage est un projet éligible à une aide financière encadrée par l’État : la prime des Certificats d’Économies d’Énergie.

Les travaux de calorifugeage sont généralement associés à l’isolation des points singuliers (compteurs, vannes, purgeurs, clapets…) qui représentent des ponts thermiques importants à protéger.


Économisez jusqu’à 15 % sur la facture de chauffage en isolant votre réseau d’eau chaude en copropriété


1 FOST BAR-TH-160


Tags associés : Communiqués de presse

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie