Mission Sichel : Hellio candidat à l'expérimentation du dispositif MonAccompagnateurRénov

Rédigé par Marina
19 mars 2021
Temps de lecture : 3 min
Tasks force : mission Sichel

Les conclusions de la mission Sichel, lancée le 29 décembre 2020 sur le financement de la rénovation énergétique des passoires thermiques ont été publiées. La préconisation principale de cette “task force”, à l’initiative des ministres Bruno Le Maire et Emmanuelle Wargon, porte sur l’émergence d’acteurs globaux dits “accompagnateurs”, capables de piloter les projets dès le diagnostic thermique en passant par le montage financier, l'identification des aides possibles et le déroulement des travaux. À l’issue de ces travaux, Hellio, acteur de la maîtrise de l’énergie, soutient cette mesure et se porte candidat à une expérimentation de MonAccompagnateurRénov ! Retour sur les 3 propositions phares.


La vidéo de présentation des conclusions de la task-force menée par Olivier Sichel se trouve sur son compte LinkedIn.


Focus sur 3 propositions pour “un parcours client simple, complet et inclusif”

1. MonAccompagnateurRénov

Il s’agit tout d’abord de mettre en place un accompagnement généralisé et obligatoire, avec notamment la création d’un acteur global d’accompagnement, tiers de confiance, qui aura pour fonction de sécuriser le parcours auprès des différentes parties prenantes. La task force propose que cet acteur soit nommé “MonAccompagnateurRénov”.

Cet accompagnement généralisé serait mis en place avec trois objectifs principaux : rendre l’accompagnement obligatoire pour obtenir les aides publiques pour procéder à la réhabilitation globale d’un logement privé ; prendre en charge systématiquement cet accompagnement par les aides publiques ; rendre l’audit obligatoire lors de la mutation pour massifier la demande en faveur d’une rénovation globale.

Hellio travaille depuis plusieurs mois sur les suites données au rapport “Comment accélérer la rénovation énergétique des logements”1 en octobre 2020 de France Stratégie. Afin de structurer la filière de la rénovation énergétique et de mettre en place des politiques publiques de rénovation sur le long terme, était préconisé le développement “d’opérateurs ensembliers qui seraient à la fois maîtres d’œuvre et financeurs de la rénovation”2.

Marina Offel, responsable des affaires publiques et juridiques Hellio, dans une tribune publiée dans Les Echos3 et intitulée “Pour un droit réel à la rénovation énergétique des bâtiments” mettait en évidence ce besoin de développement d’opérateurs ensembliers : “Labellisés par l'État et adossés à une garantie publique, ces nouveaux opérateurs pourraient gagner la confiance des ménages. Comment ? Par leur capacité à établir un audit énergétique, réaliser les travaux, s’engager sur un gain de performance énergétique par contrat et en avancer les frais avant de se rémunérer grâce au gain réellement enregistré.”

Hellio se propose donc comme accompagnateur des ménages pour lever les freins à la rénovation énergétique et permettre à tous les propriétaires de rénover leurs logements.

2. Le levier digital

La deuxième proposition de la task force consiste en la mise en place d’un parcours simple et fiable au service des ménages et des professionnels, en mobilisant le levier digital. Ainsi la mission dirigée par Olivier Sichel propose la création d’une plateforme nationale unique “MonServiceRénov’”, à destination non seulement des ménages mais également des accompagnateurs et des parties prenantes.

Ce qu’en pense Hellio :

“Dans l’enquête Harris Interactive commandée par Hellio sur les motivations, les pratiques et les projets des Français sur les travaux de rénovation énergétique en date de novembre 20204, le fait que les Français dans leur ensemble avaient une connaissance limitée des dispositifs d’aides existants pour les travaux de rénovation énergétique a été mis en évidence. Aucun dispositif n’était identifié précisément par plus d’un français sur quatre, 17 % des Français indiquant voir précisément en quoi consiste MaPrimeRénov’, auxquels s’ajoutent 28 % de Français en ayant entendu parler sans davantage de précisions. La pertinence de créer une nouvelle plateforme paraît dans ce cadre inopportune”.

3. Le financement : l’utilisation du prêt avance mutation ?

Enfin, dernier axe de proposition de la mission, le déploiement d’un financement convaincant, simplifié et inclusif. Pour ce faire, il est proposé d’étendre l’avance des aides, de couvrir l’accompagnement pour les aides publiques et de moduler et déplafonner les aides aux travaux.
Il est également essentiel d’améliorer le financement du reste à charge par les banques et d’offrir une solution de financement du reste à charge via un “prêt avance mutation”.

Ce qu’en pense Hellio :

“La capacité des ménages à financer le reste à charge suite aux versements de primes à la rénovation énergétique reste le plus grand frein à la mise en place de rénovations globales et performantes. Selon le rapport de la task force, le coût moyen de rénovation d'une passoire énergétique est de 38 000 euros. Les aides privées et publiques aujourd’hui ne suffisent pas : le tiers financement est dès lors une solution à déployer !”.


[1] Comment accélérer la rénovation énergétique des logements

[2] Comment accélérer la rénovation énergétique des logements

[3] Opinion | Pour un droit réel à la rénovation énergétique des bâtiments

[4] Les Français et les aides pour la rénovation énergétique

Tags associés : Réglementation

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie