Comment faire face à l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz ? Les conseils Hellio

Rédigé par Julie B.
01 oct. 2021
Temps de lecture : 5 min
Augmentation du prix de l'énergie, comment faire face ?

Les prix de l’énergie, électricité comme gaz, augmentent, voire bondissent. Après un été 2021 historique, l’automne n’apporte pas de meilleurs auspices : + 12,6 % pour le gaz en octobre !

Les prévisions pour les tarifs réglementés de l’électricité devraient eux aussi connaître une nouvelle hausse aux alentours de 12% en début d’année prochaine. Alors que le Premier ministre Jean Castex a annoncé les mesures du gouvernement pour faire face à l’augmentation des prix de l’énergie jeudi 30 septembre au JT de 20h de TF1, Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l’énergie, apporte son éclairage.

En effet, cette évolution se retrouve bien évidemment sur les factures de millions de Français, et pénalisent d’autant plus ceux qui utilisent ces énergies pour le chauffage de leur logement. À quoi est dû ce phénomène et comment éviter de voir son pouvoir d’achat fondre en 2021 ?


Une augmentation des prix de l’énergie fulgurante en 2021

Impossible de passer à côté en 2021 : la hausse des tarifs de l’énergie fait l’actualité. Durant l’été, c’est le gaz naturel qui a battu tous les records (nous parlons ici des TRV - tarifs réglementés de vente) :

+ 9,96 % entre juin et juillet,
+ 5,3 % entre juillet et août,
+ 8,7 % entre août et septembre.

Un coup dur pour tous les consommateurs, notamment ceux utilisant le gaz pour chauffer leur maison ou appartement.

Même si les prix du gaz varient énormément depuis 2005, y compris à la baisse comme en 2019, les nouvelles sont moins bonnes en 2021. En effet, l’augmentation est brusque, continue et partie pour se poursuivre.

Heureusement, les tarifs de l’électricité n’ont pas bondi dans les mêmes proportions que le gaz naturel. Pour autant, leur hausse est quasi systématique chaque année depuis 2005 - seulement deux exceptions en 2016 et 2018 (baisse de seulement 0,5 %). Selon un exemple de Selectra, la facture énergétique d’un ménage a augmenté de près de 50 % entre 2011 et 2021.

Cependant, les tarifs réglementés de l’électricité devraient connaître une nouvelle hausse « aux alentours de 12% » en début d’année prochaine, a indiqué jeudi 30 septembre sur CNews la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili ainsi qu’une nouvelle hausse en novembre pour le gaz de l’ordre de 15 %.

2022 : une tendance qui devrait s’accélérer

Modérée en 2021, l’augmentation d’EDF pourrait être inédite en 2022. + 10 % ! C’est une estimation peu rassurante de l’association UFC-Que Choisir en septembre 2021, basée sur la méthodologie officielle des tarifs réglementés de vente de l’électricité (TRVE).

Pour le gaz, les prévisions ne se montrent pas plus rassurantes. L’Agence internationale de l’Énergie (AIE) annonce une demande croissante partout dans le monde : + 29 % d’ici 2040. En parallèle, on peut s’attendre à plus de taxes pour encourager le développement des sources d’énergies renouvelables.

D’ailleurs, le chauffage au gaz est interdit dans les logements neufs à partir de 2022 en France. Résultat : un coût qui devrait continuer de grimper pour les foyers.


Les raisons de cette hausse des tarifs

Les causes sont diverses, complexes et différentes selon le pays. Les observateurs ne s’accordent pas toujours sur l’origine de cette flambée.

L’augmentation du coût de l’électricité

D’un côté, l’objectif de neutralité carbone de l’Union européenne est pointée du doigt (source : Euronews). Le recours aux énergies renouvelables, plus coûteux, justifierait la hausse des prix. Pour d’autres analystes, c’est au contraire la dépendance aux énergies fossiles qui tire le coût vers le haut.
Il convient d’ajouter à cela les taxes croissantes en France (CSPE, TCFE), ainsi que la modernisation du réseau national.

L’augmentation du coût du gaz

La quasi-totalité du gaz naturel consommé en France est importé. Les principaux fournisseurs sont : la Norvège, la Russie, les Pays-Bas…

Ce combustible fossile, à l’instar du pétrole et de toutes ces ressources épuisables, se fait de plus en plus rare (en tout cas pour les gisements facilement exploitables). Conséquence directe : un coût de production plus élevé, et un prix final qui explose. Là encore, les taxes pèsent (TICGN), tout comme les frais d’acheminement et de distribution.


L’info Hellio :

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) « veille au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France, au bénéfice des consommateurs finaux et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique ». Son objectif est notamment de garantir un prix juste.


Précarité énergétique : une évolution des prix malvenue sur la facture

Même si tous les consommateurs subissent l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz, certains le ressentent plus que d’autres. Il s’agit des ménages précaires, aux ressources financières modestes et vivant dans des passoires thermiques (ces logements très énergivores à cause d’une mauvaise isolation et d’appareils vétustes). Pour eux, chaque centime supplémentaire représente un coup dur, du fait d’un budget déjà énorme consacré au chauffage et plus globalement à l’énergie (plus de 8 % de leurs revenus selon la définition de l’Observatoire national de la précarité énergétique).


Les solutions à adopter face à l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz

Les travaux de rénovation énergétique

L’avenir est à la rénovation globale ! Il ne s’agit plus d’isoler ses combles une année, puis de changer de chaudière deux ans plus tard, etc., mais plutôt d’adopter une démarche complète, avec la mise en place d’un audit énergétique suivi d’un bouquet de travaux coordonnés, efficaces et éligibles aux aides.

C’est le projet le plus ambitieux pour réduire sa consommation énergétique, mais aussi le plus porteur de résultats. Rénover son logement permet de limiter les pertes de chaleur et le gaspillage d’énergie, grâce à de multiples actions :

> Isolation thermique des parois : toiture, murs, planchers, fenêtres,
> Remplacement du système de chauffage d’ancienne génération,
> Remplacement du système de production d’eau chaude sanitaire,
> Amélioration de la ventilation.


Découvrir notre offre de rénovation globale pour les particuliers


CP Hausse prix énergie_Sept 2021-3Ces travaux coûtent chers mais de nombreuses aides contribuent à alléger l’investissement. MaPrimeRénov’, prime énergie, programme Habiter Mieux, chèque énergie… De quoi financer une bonne partie du projet. En 2021, beaucoup de dispositifs sont ouverts à tous les propriétaires, sans condition de revenus.

En tant que mandataire MaPrimeRénov’ et délégataire des Certificats d’Économies d’Énergie (prime CEE), Hellio peut avancer le montant des aides financières sur le devis. Pas besoin d’attendre plusieurs semaines pour recevoir l’argent !

Le thermostat programmable

CP Hausse prix énergie_Sept 2021-2Certains appareils, plus que des gadgets, ont un impact réel sur les factures d’énergie. C’est le cas du thermostat de chauffage. Cet équipement permet de contrôler et programmer la température dans chaque pièce. En effet, quelques degrés en moins suffisent à économiser une belle somme en chauffage.

Grâce à la prime Coup de pouce, valable jusqu’au 31 décembre 2021, il est possible d’obtenir 150 euros pour acquérir un thermostat avec régulation performante. Cette aide peut couvrir entièrement le prix du produit, selon le modèle.

L’autoconsommation photovoltaïque

CP Hausse prix énergie_Sept 2021Les panneaux solaires se démocratisent et deviennent ainsi de plus en plus abordables. D’autant plus qu’il existe une prime pour diminuer l’investissement initial.

Une installation photovoltaïque permet de produire de l’électricité directement chez soi, verte et gratuite, grâce aux rayons du soleil et à un onduleur qui convertit le courant continu en courant alternatif. Même si cette énergie solaire ne suffit pas à satisfaire les besoins entiers du logement
(éclairage, appareils électroniques et électroménagers…), elle permet de baisser considérablement ces postes de dépenses, tout en gagnant en autonomie énergétique.


Découvrir notre offre de panneaux solaires pour les particuliers


Le changement de fournisseur

100 % gratuit, le changement de contrat d’énergie représente également une option pertinente et très facile à concrétiser.

Eh oui, EDF et Engie n’ont plus le monopole de l’électricité et du gaz ! Pour moins subir l’augmentation des prix, il est possible de se tourner vers un fournisseur moins cher. Il en existe aujourd’hui des dizaines sur le marché, avec des offres variées et plus ou moins orientées vers les énergies renouvelables : Plüm, Enercoop, Planète Oui, Mint Énergie, Eni, Butagaz, Total…

Hellio, courtier en énergie, accompagne les consommateurs dans la recherche d’un meilleur contrat, au juste prix.


Découvrir notre offre de changement de fournisseur en énergie


Les éco-gestes du quotidien

Les astuces simples et efficaces ne manquent pas pour rendre l’addition moins salée. Tous les usages et équipements sont concernés par ces bons réflexes à adopter :

> Électronique : éteindre plutôt que mettre en veille, ne pas abuser des vidéos HD...
> Éclairage : ne pas laisser une ampoule allumée dans une pièce inoccupée, préférer les LED aux halogènes...
> Électroménager : porter attention à la classe énergétique du produit lors de l’achat, en privilégiant la lettre A, la plus économe ;
> Dans la cuisine : couvrir les casseroles et poêles, dégivrer régulièrement le congélateur...


Avec l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité, c’est plus que jamais le moment idéal pour entreprendre des actions de grande ampleur, comme une rénovation énergétique performante couplée avec le pilotage du chauffage et des éco-gestes, pour avoir un vrai impact.

Tags associés : Communiqués de presse

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie