Une messe de Noël bien au chaud pour les paroissiens de la collégiale Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-en-Champagne !

Rédigé par Julie B.
Mis à jour le 23 janv. 2023
Temps de lecture : 3 min
CP Retex collégiale Châlons_Dioces_header-min

C’est un phénomène thermique bien connu : autant il est agréable de trouver refuge dans une église en été lors des épisodes caniculaires, autant à l’inverse, pendant l’hiver, le froid s’y engouffre durablement. Trouver une solution relève d’un véritable casse-tête car il faut composer avec les contraintes architecturales de ces bâtiments de très grande hauteur sous voûte, tout en veillant à maîtriser les consommations d’énergie dans le contexte actuel de hausse des prix et face au risque de pénurie. 

Située à Châlons-en-Champagne (51), la magnifique collégiale Notre-Dame-en-Vaux, érigée au 11e siècle et labellisée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, n’échappe pas à la règle ! Mais grâce à une solution mise en place par Hellio et son partenaire Clever Energies, les paroissiens pourront passer la messe de Noël bien au chaud ! 



Retex_dioces_quote_ulysse-min  « Avec notre partenaire expert Clever Energies, nous avons mis en place une solution qui a permis d’améliorer significativement l’efficacité énergétique de la collégiale, tout en respectant les recommandations des architectes des Bâtiments de France, et ce, avec un budget pris en charge à 85 % par le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie », souligne Ulysse Bossuet, responsable de développement Grands Comptes Hellio.

 


Les bâtiments patrimoniaux difficiles à chauffer 

Comme bon nombre de bâtiments patrimoniaux, la collégiale Notre-Dame-en-Vaux affichait jusqu’alors une mauvaise performance énergétique. En cause : des difficultés d’isolation et la forte consommation d’énergie nécessaire pour chauffer les importants volumes d’air, avec une hauteur sous voûte dépassant bien souvent les 20 mètres. En effet, dans les bâtiments de grande hauteur, la différence de température entre le plafond et le sol peut être importante et entraîner ainsi une surconsommation énergétique. 

La collégiale était ainsi contrainte de mettre en route le chauffage plusieurs heures avant l’arrivée du public afin d’offrir une température ambiante confortable. Mais à l’heure où les consommations d’énergie doivent être plus que jamais réduites, cette solution n’était plus viable. 


CP Retex collégiale Châlons_toiture-min


Des destratificateurs pour homogénéiser la température et économiser l’énergie 

Afin d’améliorer l’efficacité énergétique de la collégiale, Hellio et son partenaire Clever Energies ont mis en place des déstratificateurs discrets dans le but d’économiser de l’énergie. Les déstratificateurs permettent d’homogénéiser la température en récupérant l’air chaud conservé dans les hauteurs de la collégiale pour le conduire vers le bas afin d’augmenter le confort thermique. 


retex_dioces_quote_cyril_clever_energie-min

« Il suffit de 120 secondes pour brasser de manière homogène tout le volume d’air chaud de la collégiale, ce qui permet un gain de temps pour chauffer les lieux, une chaleur douce, constante et bien répartie pour le confort du public, et une consommation de gaz réduite de 20 à 25 % par rapport à l’origine », précise Cyril Ben Hamou, directeur BU et projets CVC chez Clever Energies.


Retex_collégiale_Châlons_toit-min

Comment fonctionne un système de destratification ? 

L’air chaud étant plus léger que l’air froid, celui-ci a tendance à remonter, entraînant une différence de température entre le sol et le plafond du bâtiment. Plus la hauteur du bâtiment est importante, plus la différence de température est élevée. 

La destratification consiste au brassage de l’air dans le but d’homogénéiser la température du bâtiment et maintenir une température constante. Il existe plusieurs types de destratificateurs, les plus couramment utilisés étant le déstratificateur à pâles et le destratificateur caréné. 

La mise en place d’un système de destratification offre plusieurs avantages : 
  • Réduction des déperditions thermiques
  • Jusqu’à 30 % d’économies sur le chauffage
  • Baisse des émissions de CO2
  • Amélioration du confort thermique des occupants

retex_dioces_facade_hellio-min

Des travaux à coût réduit pour la collégiale grâce aux aides 

La mise en place d’un système de destratification est une opération éligible aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), dispositif permettant de bénéficier d’une prime incitative pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. 

Simple à mettre en place, cette installation a été financée à 85 % grâce à l’accompagnement de Hellio pour l’obtention des aides, soit une aide de 22 000 € sur un coût total des travaux de 27 500 €, pour un reste à charge ainsi réduit à 5 500 €.


L’expertise de Hellio pour accompagner la rénovation énergétique des bâtiments patrimoniaux 

Depuis 2008, Hellio acteur de référence de la maîtrise de l’énergie en France, accompagne les particuliers, les entreprises et les collectivités locales dans leur projet de rénovation énergétique de bout en bout, en finançant une grande partie de leurs projets grâce aux dispositifs des Certificats d’Économies d’Énergie. 

Hellio a développé une expertise spécifique sur les bâtiments patrimoniaux qu’il s’agisse d’isolation, de chauffage ou de pilotage des consommations, en coordination avec les Bâtiments de France, et travaille main dans la main avec les maîtrises d’ouvrage et les assistants à maîtrise d’ouvrage. 

« Dans ce projet, nous avons collaboré avec Clever Energies pour monter un dossier qui réponde à ces enjeux patrimoniaux et qui garantisse la bonne intégration des appareils dans l’environnement. Nous avons recueilli l’aval des organismes référents », précise Ulysse Bossuet. 



🤝 Destratificateurs :
 améliorer le chauffage de vos bâtiments avec Hellio


Tags associés : Communiqués de presse

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Particuliers
  • Entreprises
  • Collectivités
  • Professionnels

Retrouvez toutes nos solutions
en maîtrise de l’énergie