Rénovation globale du logement : coût, aides, freins

Rédigé par Amélie
27 nov. 2020
Temps de lecture : 3 min
freins rénovation globale

La rénovation globale est un enjeu d’efficacité des investissements réalisés et à venir. Les ministres Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon, respectivement de la Transition Écologique et du Logement, ont annoncé[1] dès leur nomination le cap de la rénovation globale. Gage d’économies d’énergie réelles, combinées à une sensibilisation des ménages sur les éco-gestes pour diminuer leur consommation d’énergie, cette démarche permettrait d’éviter à la France l’« échec » allemand[2]. Quelles aides bénéficient un ménage pour ce type de travaux aujourd’hui ? Quels freins subsistent ? Hellio, spécialiste des économies d’énergie, fait le point !


La rénovation globale, la garantie d’un confort et des économies durables

La rénovation globale se définit par la réalisation de travaux d’économies d’énergie réalisés globalement sur l’ensemble des postes énergivores d’un logement.

Dans le cadre du plan de relance, et dans une volonté de massification de la rénovation énergétique de l’habitat, le gouvernement fait émerger ce cap en annonçant une nouvelle “aide à la rénovation complète du logement”. Deux aides cumulables ont été annoncées :

  • Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)[3]: Coup de pouce Rénovation globale d’une maison individuelle[4]
  • Ma Prime Rénov' Rénovation globale[5]:
Quelles sont les conditions d’éligibilité ?
  • Maison chauffée au charbon ou fioul ou gaz hors condensation
  • Des travaux réalisant un gain énergétique d’au moins 55 % versus la consommation initiale
  • Tous les équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire doivent être remplacés.
  • Travaux réalisés via un audit énergétique, contrôlés par un "bureau de contrôle indépendant »
  • Si le bénéficiaire le souhaite avec l'aide d'une assistance à maîtrise d'ouvrage

Les Français veulent réaliser une rénovation globale de leur maison, combien ça coûte ?

exemple maprimerénov 1exemple maprimerénov 2exemple maprimerénov 3

La rénovation globale : un cap à tenir car les freins persistent !

Un coût des travaux trop importants pour les ménages

Selon une étude de l’Ademe[6], la démarche de rénovation globale est encore très faible : seulement 418 personnes sur une population de 260 000 propriétaires en maison individuelle s’y sont engagées, soit un taux de 6 %. Le coût est le premier frein : un projet de rénovation globale représente en moyenne 35 000 € à 70 000 € de dépenses pour un ménage aisé, pour une surface d’au moins 135 m2[7]. Et force est de constater que les travaux tels que l’isolation des murs sont les moins financés par les aides...[8]

Cette démarche est encore plus loin d’être acquise pour les ménages en situation de précarité qui privilégient les frais pour se déplacer ou les produits de consommation de première nécessité... Un constat accentué par la crise économique et sanitaire du Covid 19.

L’organisation des travaux et le manque d’artisans qualifiés

Plusieurs corps de métiers sont nécessaires pour mener à bien un tel projet. L’organisation et l’optimisation des travaux sont un deuxième frein : les artisans capables de gérer une rénovation globale ou de travailler en groupements sont rares. Sans compter que peu sont aujourd’hui qualifiés pour réaliser ce type de travaux (RGE Offre globale ou CERTIBAT Offre globale[9]). Selon la Fédération Française du Bâtiment (FFB), sur les 49 000 entreprises qualifiées RGE, seulement 200 sont labellisées RGE Offre globale.

Un réel savoir-faire dans l’optimisation des artisans s'avère nécessaire : les variables de temps, pour coordonner l’intervention sur ce type de chantiers, et de coûts, pour la réalisation des travaux, peuvent être affinées.

Le secteur peine à se structurer, faute de financements et de maturité pour proposer une rénovation multiposte.

La sous-information du grand public

Enfin, les avantages d’un projet de rénovation globale pour les ménages restent très peu connus : valorisation du bien immobilier, économies réalisées sur la facture qui, souvent, compensent l’investissement réalisé sur le long terme ou encore la qualité de vie à l’intérieur de son logement (confort, humidité, qualité de l’air…). En résumé, pour devenir une réalité et être massifiée, la démarche de rénovation globale devra s'affranchir de l’ensemble de ces obstacles !

Pour en savoir plus sur le programme de rénovation globale proposé par Hellio, les demandes peuvent être adressées :


[1] Audition d'Emmanuelle Wargon à l'Assemblée nationale du 21 juillet 2020

[2] Article Le Monde - En Allemagne, les rénovations énergétiques des bâtiments n’ont pas fait baisser la consommation - 4 octobre2020

[3] Retrouvez plus d’information sur les CEE sur le site du Ministère de l’Ecologie ici

[4] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039001462&categorieLien=id

[5] https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-renovation-energetique

[6]Étude de l’Ademe sur la typologie des ménages ayant réalisé des travaux de rénovation - octobre 2019 - P. 43

[7] Idem P. 44

[8] Guide des aides financières de l’ADEME - 2020

[9] 47 000 certifiés Qualibat “Offre Globale”


Tags associés : Événements

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie