Hellio

Logement à haute performance énergétique


évaluer performance énergétique

Faire des économies d’énergie est aujourd’hui un impératif et même une obligation nationale. En effet, la France doit respecter la réglementation européenne en diminuant la consommation de ses infrastructures (transports, industrie, secteur résidentiel, etc.).

Pour y parvenir, il faut notamment améliorer la performance énergétique des logements. Quels sont les outils pour l’évaluer et comment procéder ? Hellio vous aide à y voir plus clair avec ce dossier dédié à l’efficacité énergétique !

Faites des économies

Avec l’aide d’Hellio

Il est temps de rénover !

Ces aides vous encouragent à réaliser différents travaux (isolation des combles, des murs, installation d’une chaudière à bois, etc.), et permettent même d’obtenir un devis à 0 € lorsque les conditions nécessaires sont réunies. En plus, vous pouvez cumuler la plupart des subventions et primes !


Comment évaluer la performance énergétique ?

Voyons ce qui entre en jeu dans le calcul de cette performance, et quels indicateurs permettent de réaliser un bilan énergétique. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur les pages dédiées à l’audit et au DPE (à ne pas confondre avec le CPE, Contrat de Performance Énergétique).

Le DPE et son étiquette énergie

Bien connu si vous cherchez à vendre, louer ou acheter un bien immobilier, le Diagnostic de Performance Énergétique estime deux éléments-clés d’un logement :

  • Sa consommation en énergie
  • Ses émissions de gaz à effet de serre (GES)

Ces informations se lisent sur deux étiquettes affichées sur les annonces immobilières :

étiquette énergie L’étiquette énergie ou étiquette environnementale pour la consommation énergétique.

Vous pouvez la reconnaître facilement avec ses couleurs du vert au rouge, pour une classe énergie allant de A (économe) à G (énergivore).
étiquette climat gaz L’étiquette climat pour les gaz à effet de serre libérés.

Avec ses couleurs du blanc au violet, elle retient moins l’attention que l’étiquette énergie. Pour autant, l’émission de CO2 est un indicateur important du confort thermique d’un logement.

Plus la classe énergie de la maison ou de l’appartement est bonne (A ou B), plus le bien gagne en valeur sur le marché, par rapport à un équivalent plus polluant et moins efficace. Le DPE est obligatoire avant toute vente ou location, sauf pour les logements qui ne seront pas occupés plus de 4 mois par an. Il fait partie du diagnostic immobilier qui inclut divers états des lieux : amiante, installation électrique, présence de termites, entre autres.

Comment se déroule cette évaluation ? Vous devez faire appel à un diagnostiqueur professionnel certifié qui analysera les caractéristiques de l’habitat sur le plan énergétique, dont :

  • Les équipements installés
  • Leur consommation en énergie
  • Les dépenses annuelles
  • L’énergie renouvelable utilisée
  • Les gaz à effet de serre dégagés

Cette analyse aboutit à des recommandations d’actions pour améliorer la performance énergétique, notamment des travaux à mettre en œuvre. Le DPE de la maison et de l’appartement est ensuite transmis à l’Ademe.

Le chiffre Hellio : 10 ans
C’est la durée de validité du DPE. Celle-ci peut être vérifiée sur le site de l’Ademe.

Pour aller encore plus loin : l’audit énergétique

L’audit énergétique précise et approfondit les éléments étudiés dans le diagnostic thermique obligatoire. Souvent destiné aux grandes copropriétés, il ne leur est pas pour autant réservé. D’ailleurs, les ménages particuliers peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % sur le prix de l’audit.

Quel intérêt par rapport au DPE ? L’audit pousse son analyse de performance énergétique plus loin, en étudiant les comportements des habitants et leur consommation d’énergie. Il peut aussi vérifier la thermographie d’un bâtiment.

À la clé : une priorisation des travaux en fonction de leurs économies d’énergie générées et de leur coût.Un audit thermique complet ira jusqu’à calculer la durée du retour sur investissement, et détailler les solutions de financement possibles.

Ça vous intéresse ? Vous pouvez alors prendre contact avec un auditeur qualifié.


Pour une efficacité énergétique optimale, sollicitez un artisan RGE !

L’audit ou le DPE a mis en lumière des opportunités d’économies d’énergie dans votre habitat ? Il convient alors d’effectuer des opérations de rénovation. Voici quelques exemples des travaux les plus efficaces :

  • Isolation des combles
  • Changement du système de chauffage
  • Isolation des murs
  • Isolation des planchers bas
  • Remplacement d’ampoules

Pour garantir la qualité des interventions, choisissez toujours un artisan qualifié RGE, pour « Reconnu Garant de l’Environnement ». D’ailleurs, cette certification est indispensable si vous comptez financer vos travaux avec les aides gouvernementales (on parle d’« éco-conditionnalité »). Le label RGE prouve que l’entreprise a suivi une formation aux économies d’énergie et au respect de l’environnement dans le secteur du bâtiment. Ainsi, l’artisan connaîtra les matériaux écoresponsables et les meilleures techniques de rénovation énergétique.

L’astuce Hellio :
L’efficacité énergétique d’un logement repose sur sa performance globale. Pour faire simple, même si une opération unique a son intérêt, c’est en planifiant un projet complet que vous économiserez un maximum d’énergie et d’argent. Ne vous empressez pas d’isoler votre toiture ou d’acheter une nouvelle chaudière biomasse. Hellio prône la réflexion en amont, afin de concevoir une démarche d’opérations complémentaires. En plus, la plupart des subventions et primes ne s’obtiennent qu’en faisant leur demande avant de signer tout devis !


Dans le même thème, Hellio vous conseille aussi :