Hellio

Chauffage :
Comment faire des économies de chauffage dans votre logement ?


chauffage économie énergie

2/3 de la consommation en énergie d’un foyer français concerne le chauffage, selon l’Ademe. À la fin de l’année, cela représente donc une part considérable du budget d’un ménage. En remplaçant votre vieux système de chauffage par un équipement plus efficace, vous verrez vos factures diminuer, et votre pouvoir d’achat augmenter !

Hellio vous guide pas à pas, depuis l’évaluation de vos besoins jusqu’à la réalisation de votre projet d’économies d’énergie. Découvrez les meilleurs appareils de chauffage, pour que toute votre famille profite d’un confort idéal !

Un vieux chauffage,

C’est un gaspillage d’énergie assuré !

J’économise avec Hellio

Le chauffage : un budget conséquent qui peut être diminué

Le chiffre Hellio : 1 661 €
C’est le montant moyen d’une facture de chauffage en 2016. Cette somme varie énormément selon la source d’énergie de la résidence. Hellio vous explique laquelle choisir !

En France, les logements sont loin d’être tous performants sur le plan énergétique. Le chauffage tient sa part de responsabilité : des millions d’appareils de plus de 15 ans sont encore en marche. Vieil équipement à fioul, chaudière à gaz d’ancienne génération, convecteurs électriques vétustes... : autant d’installations énergivores qui méritent d’être changées ! En effet, ces systèmes dépassés consomment beaucoup plus que les nouvelles technologies, pour une performance équivalente.

En vous lançant dans un projet de rénovation énergétique comme l’installation d’un chauffage économique et efficace, vous préservez :

  • Votre pouvoir d’achat en réduisant vos charges

  • Le confort de tous les habitants du logement

  • Votre environnement grâce à des appareils moins polluants

Et en bonus, votre maison ou appartement peut gagner de la valeur ! Si le nouveau chauffage lui fait gagner une classe énergie (lettre de A à G) lors du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), le logement verra son prix augmenter sur le marché immobilier. Cet indicateur est particulièrement observé lors d’une vente ou location, car il donne une idée du budget énergie à consacrer par les futurs occupants. Ainsi, les lettres A et B sont très prisées tandis que les lettres E-F-G en dissuaderont plus d’un.


Quel chauffage choisir ?

Vous en avez marre de dépenser une fortune pour vous chauffer, avec un résultat peu satisfaisant ? Dans un premier temps, assurez-vous de la cause du problème. Pour cela, faites appel à un professionnel qui réalisera un bilan énergétique de votre habitation. Hellio vous conseille de privilégier les bureaux d’études indépendants, ou de solliciter plusieurs artisans afin de comparer leurs avis et leurs offres.

Lorsque le diagnostic pointe du doigt un chauffage trop ancien et gourmand, il est temps de réfléchir à la meilleure solution chez vous ! Chauffage électrique ? Au gaz ? Biomasse ? Plutôt chaudière ou pompe à chaleur ? Hellio vous dit tout !

Dans une maison : quel est le meilleur chauffage central ?

Tout d’abord, si vous faites partie des millions de Français se chauffant au fioul, c’est le moment de changer. Le gouvernement ne souhaite plus voir aucun chauffage au fioul d’ici 10 ans. En plus de vous revenir assez cher, cette source d’énergie pollue énormément.

  • Le chauffage au bois : le meilleur rapport qualité-prix

À l’utilisation, le bois est de loin le combustible le moins cher (facture moyenne de 811 € par an en 2016), devant le gaz (1 415 €) et le fioul (1 927 €). Pour autant, son rendement peut tout à fait atteindre celui de ses concurrents. Pourtant, seulement 5 % des Français utilisent cette source d’énergie renouvelable. Elle peut se présenter sous forme de granulés, de bûchettes ou encore de plaquettes. Cela nécessite donc un espace de stockage et un entretien régulier.

Pour en savoir plus : notre article sur le chauffage à bois.

  • Se chauffer au gaz : pratique et efficace

Votre maison est raccordée au circuit de gaz naturel ? Plus chère que le bois mais moins que l’électricité, cette énergie est appréciée pour son confort d’utilisation : pas de stockage, moins de pollution que le fuel, des appareils de plus en plus performants, etc.

Pour en savoir plus : notre article sur le chauffage à gaz.

  • Chaudière, pompe à chaleur, poêle ou insert : quel matériel pour une maison ?

Les poêles et inserts sont des chauffages d’appoint. Ils permettent donc de se réchauffer agréablement autour d’une cheminée en hiver, mais ne doivent pas être utilisés sans chauffage central.

Hellio vous recommande donc les chaudières ou les pompes à chaleur, qui diffuseront de l’eau chaude dans toute la maison à travers un circuit. En installant un radiateur de chauffage central dans vos chambres, votre salle de bain et vos pièces à vivre, vous passerez l’hiver sans frisson !

  • Quid du chauffage au sol ? Du chauffage solaire ?

Bien qu’offrant un confort certain, l’installation d’un circuit de chauffage au sol impose de lourds travaux, ce qui implique un coût élevé. Tous les logements et tous les budgets ne peuvent pas en profiter.

Quant au chauffage solaire, même s’il s’agit d’une énergie renouvelable en vogue, il ne permet pas (encore ?) de chauffer une maison entière et oblige donc à installer un chauffage d’appoint. Son intérêt varie d’autant plus selon l’ensoleillement de chaque région.

Quelles options en appartement ?

En appartement, le champ des possibles diminue. D’une part, vous devez posséder un chauffage individuel, sans quoi il faudra lancer une concertation avec tous les copropriétaires pour changer la chaudière collective. D’autre part, certains équipements comme la chaudière à bois ne conviennent pas à cause d’un trop grand espace nécessaire : cela restreint le potentiel d’économies d’énergie.

  • La solution : le gaz de ville

Si l’appartement est connecté au réseau, privilégiez le chauffage au gaz. Aujourd’hui, le rendement d’une chaudière à condensation atteint 100 %. Discrète et silencieuse, elle s’intègrera facilement chez vous.

Si l’immeuble dispose des conduits d’évacuation conformes, vous pouvez également vous tourner vers des poêles à bois. Cette option demande le plus souvent un avis collectif de la copropriété, tout comme les pompes à chaleur qui peuvent altérer l’aspect extérieur du bâtiment, en plus de faire du bruit.

  • L’électrique en dernier lieu

Sinon, vous n’aurez d’autre choix que le radiateur électrique classique. Cependant, oubliez le convecteur et achetez un modèle récent, plus économe et confortable.

Vous habitez un studio et êtes tenté d’acheter un chauffage soufflant ? Mauvaise idée : celui-ci consomme énormément et ne doit servir qu’en dépannage. Même s’il procure une sensation de chaleur appréciable lorsqu’il fonctionne, celle-ci disparaît vite en l’éteignant. Pas sûr que la facture en fin de mois vous fasse autant plaisir !

Vous êtes locataire ? Parlez-en avec votre propriétaire : il trouvera également son compte à posséder un bien immobilier plus économique et respectueux de l’environnement.

L’astuce Hellio :
Pour économiser de l’énergie, gardez en tête les bonnes habitudes à adopter ! Au-delà de l’efficacité de votre chaudière ou pompe à chaleur, pensez à maintenir une température ambiante aux alentours des 20 °C (légèrement moins dans une chambre, légèrement plus dans une salle de bain quand vous l’utilisez). Besoin de motivation ? En baissant votre chauffage de 1 °C, vous réduisez votre consommation de 7 % !


Quelles sont les aides pour changer de chauffage ?

Pas facile de joindre la théorie à la pratique quand des travaux se chiffrent en milliers d’euros en comptant la main d’œuvre et le nouvel appareil de chauffage. Heureusement, des aides incitent tous les ménages à passer à l’acte et à participer à la transition énergétique. Hellio finance certaines opérations éligibles avec sa prime énergie, cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro, le chèque énergie, le programme Habiter Mieux agilité de l’Anah ou encore le Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE).

Un chauffage performant,

Ça profite à toute la famille !

Je change mon chauffage

Attention aussi aux tentatives d’escroqueries. Les aides d’État entraînent une vague de démarchage abusif, de malfaçons et d’arnaques en tout genre, par des entreprises désireuses de toucher des primes et peu soucieuses de la satisfaction des clients. Pour ne pas vous faire avoir, lisez les conseils d’Hellio : notre page sur les arnaques au chauffage.

L’info Hellio :
Dans un logement peu performant, changer l’appareil de chauffage ne fait pas tout : si l’isolation ou la ventilation du bâtiment laissent à désirer, vous devez envisager des travaux pour limiter les déperditions de chaleur. Sans cette rénovation globale, les économies d’énergie resteront faibles. Tout comme le remplacement de chaudière, certains travaux d’isolation sont éligibles aux aides de l’État, pouvant prendre en charge jusqu’à 100 % des frais !


Dans le même thème, Hellio vous conseille aussi :