Hellio

Hellio le 01/06/2020

Coup de pouce CEE :
le remplacement d’une chaudière fioul en copropriété désormais éligible


copropriété coup pouce cee

Publié au Journal Officiel le 1er avril 2020, un arrêté du 25 mars 2020 vient ajouter une nouvelle opération au dispositif Coup de pouce CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Il s’agit de la rénovation d’une chaufferie fioul dans le cadre d'une rénovation performante de bâtiment résidentiel collectif.

Cette nouveauté vise à encourager l’abandon du fioul en copropriété - encore utilisé pour le chauffage de nombreux appartements -, et le passage à une source d’énergie plus économe et moins polluante (raccordement à un réseau de chaleur, chaudière gaz à condensation, etc.).


Un geste fort envers les copropriétés disposant d’une chaufferie collective

Le gouvernement poursuit ses efforts pour inciter les ménages à rénover leur logement, dans l’objectif de réduire leur consommation d’énergie et de développer les énergies renouvelables. Dernière décision en date : à partir du 1er avril 2020, une 10ème opération rejoint les 9 déjà éligibles au “Coup de pouce Chauffage”, cette bonification financière du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie.

Il s’agit de la rénovation des équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant au charbon ou au fioul, et ce dans le cadre d’une rénovation performante d’un bâtiment résidentiel collectif.

Jusqu’alors, le Coup de pouce Chauffage se destinait avant tout aux logements individuels. Les travaux de remplacement de chaudière (par une chaudière biomasse, une pompe à chaleur, une chaudière gaz à condensation…) concernaient une maison ou un appartement, à l’exception du raccordement à un réseau de chaleur.

Cette évolution illustre ainsi l’importance portée aux copropriétés chauffées collectivement, notamment les plus fragiles qui n’ont que peu de moyens pour entreprendre ce type de projet. La nouvelle opération apporte une solution supplémentaire pour en finir avec les appareils d’ancienne génération, à l’origine de lourdes charges. Mieux, ce Coup de pouce représente un levier intéressant pour promouvoir la rénovation globale des résidences.

Quelles sont les modalités de ce nouveau Coup de pouce ?

L’offre s’adresse aux bâtiments chauffés au charbon ou au fioul, hors technologie à condensation. L’ensemble de ces équipements doit être remplacé : Soit par un raccordement à un réseau de chaleur alimenté en majorité par des énergies renouvelables ou de récupération Soit, lorsque le raccordement est impossible (pour raison technique ou économique justifiée), par un nouveau système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire qui ne consomme ni fioul ni charbon.

Particularité de ces travaux de rénovation de chaufferie : pour profiter de la bonification CEE, ils doivent impérativement s’inscrire dans un projet de rénovation globale de la copropriété. Les conditions d’éligibilité de ce projet sont précisées dans la fiche d’opération standardisée BAR-TH-145.

La rénovation globale doit permettre l’atteinte d’une performance énergétique minimale - calculée lors d’une étude préalable aux travaux - au moyen d’au moins deux des quatre catégories suivantes :

  • Chauffage
  • Production d’eau chaude sanitaire
  • Isolation thermique
  • Ventilation

Enfin, le suivi complet du projet doit être assuré par une ou plusieurs entreprise(s) certifiée(s).

Hellio accompagne les copropriétés dans la baisse de leurs charges

Engagée dans la rénovation des bâtiments individuels comme collectifs, Hellio se réjouit de cette opportunité pour les copropriétés d’améliorer leur efficacité énergétique à moindre coût, tout en diminuant leur impact environnemental.

Hellio et sa société Lefebvre, signataire sous peu de la nouvelle charte “Chaufferie fioul” (en page 3), confirment cet engagement en proposant bientôt une incitation financière et un accompagnement aux bénéficiaires des travaux. À l’instar des autres opérations Coup de pouce, les futurs chantiers feront l’objet d’une politique de contrôle stricte, afin de garantir leur qualité ainsi que le respect des normes en vigueur.