Hellio

09/10/2020

Interdiction des chaudières fioul en 2022 :
Hellio vous dit tout


interdiction chaudières fioul cuve

Le gouvernement l’a annoncé : en 2022, exit le fioul ! Une mesure qui interroge voire inquiète, d’autant qu’il n’est pas simple de savoir exactement à quoi correspond cette interdiction des chaudières fioul. Est-ce une prohibition totale de se chauffer avec ce combustible ? Pourra-t-on encore réparer un appareil défectueux ? Quelle alternative au fuel et comment choisir sa nouvelle énergie de chauffage ? Autant de questions auxquelles Hellio vous donne toutes les réponses.


Le fioul, un combustible encore très utilisé en France

En 2016, plus d’un foyer sur 10 se chauffait encore au fioul selon le CEREN, ce qui en fait le 3ème mode de chauffage le plus utilisé après l’électricité et le gaz. Le nombre de chaudières installées diminue progressivement mais pas suffisamment aux yeux des pouvoirs publics, d’où l’annonce forte du Conseil de défense écologique en juillet 2020.

Le chiffre Hellio : 2,8 millions
En maison individuelle, on estime le parc à 2,8 millions de chaudières fioul en marche, pour un total de 3,4 millions en y ajoutant les autres types de logements. En 2018, le gouvernement avait fixé l’objectif d’en remplacer 600 000 par an, grâce à divers dispositifs incitatifs comme la prime à la conversion.

Pourquoi vouloir mettre fin à ces chaudières ? Plusieurs raisons :

  • La pollution environnementale : l’extraction du pétrole, sa transformation puis la combustion du fioul domestique rejettent énormément de gaz à effet de serre. De plus, il s’agit d’une énergie fossile et donc non renouvelable.
  • Le coût élevé de l’énergie : malgré une baisse en 2020 due entre autres à l’épidémie du Coronavirus, le fioul demeure bien plus cher que le bois de chauffage (bûches ou granulés), et légèrement plus coûteux que le gaz naturel.
  • Le mauvais confort de chauffe : même si les appareils modernes bénéficient de technologies performantes comme la condensation, la plupart des chaudières fioul ont été posées avant 2020. Résultat : une efficacité médiocre et certains équipements totalement vétustes.

Adieu au chauffage au fioul...

Le 27 juillet 2020, le Conseil de défense écologique - composé du Président de la République, du Premier ministre et de 10 membres du gouvernement - a présenté des mesures pour lutter contre la pollution. Retrouvez l’intégralité du point presse en cliquant ici.

À la clé : un chauffage au fioul interdit à partir de 2022. Une annonce qui mérite des précisions, tant elle peut faire peur aux millions de ménages qui possèdent ce type d’appareil.

Dans l’attente d’une loi sur la chaudière fioul et son interdiction, Emmanuelle Wargon - ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique - a déjà apporté des explications. Cette interdiction cible les nouvelles installations de systèmes fonctionnant à 100 % au fioul ou au charbon. Autrement dit, seules deux situations sont concernées :

  • Vous cherchez une chaudière pour un logement neuf ? Impossible de choisir un modèle qui ne brûle que du fioul.
  • Vous souhaitez remplacez votre chaudière vétuste ? Il est impératif d’opter pour un système de chauffage autre que 100 % fioul.

Si votre équipement au fioul tombe en panne mais que son défaut est réparable, vous n’avez aucune obligation d’en acheter un nouveau.


...Bonjour à la chaudière biomasse !

Tandis que la chaudière fioul est interdite progressivement, il convient de connaître les autres modes de chauffage en vogue :

  • Gaz naturel : une bonne option qui nécessite d’être raccordé au réseau urbain. Or, beaucoup de logements chauffés au fuel sont situés en zone rurale et donc non raccordés au gaz de ville.
  • Pompe à chaleur (PAC) : le choix d’une PAC dépend de nombreux critères, et on constate beaucoup de disparités entre les fabricants. La qualité du produit et son bon dimensionnement sont primordiaux pour une performance optimale, et pour éviter que la facture d'électricité s'envole pendant les hivers rudes, ou pire, que la PAC tombe en panne car peu résistante aux températures extrêmes.
  • Granulés de bois (« biomasse ») : aujourd’hui, le bois représente l’énergie de chauffage la plus économique, loin devant ses 3 concurrents principaux - électricité, gaz et fioul.

En plus d’être moins chère, la chaudière à granulés profite d’atouts convaincants :

  1. Écologique : moins d’émissions de gaz à effet de serre que le fioul
  2. Performante : un rendement utile qui dépasse les 90 %
  3. Pratique : une alimentation automatique en pellets, et un combustible facile à acheter dans la quantité désirée

Autre avantage de la biomasse : le gouvernement multiplie les aides financières, désormais accessibles sans condition de revenus, pour encourager les Français à installer une chaudière à bois. Une enveloppe de 1,7 milliard d’euros a même été allouée à la rénovation énergétique des logements privés sur la période 2020-2021, dont le changement d’équipement de chauffage fait partie.

En cumulant MaPrimeRénov’ de l’Anah et la prime Coup de pouce (prime énergie), c’est au moins 2 500 € et jusqu’à plus de 14 000 € qu’un foyer peut percevoir pour ce type de travaux. Tout dépend de sa région et de son niveau de ressources (Revenu Fiscal de Référence). Avec l’interdiction des chaudières au fioul, c’est l’occasion de demander ces aides !

cas concret


Avec Hellio, installez une chaudière à granulés de bois labellisée

Le parcours vers l’obtention des primes et la pose d’une nouvelle chaudière s’avère périlleux et long. De quoi ralentir ce projet, alors que des économies d’énergie réelles sont à portée de main. Un frein que vont rencontrer des milliers de personnes, à cause de la fin des chaudières fioul.

Pour faciliter la tâche des Français, Hellio travaille depuis de nombreuses années avec un fabricant historique de chaudières biomasse : HS France. Objectif commun : concevoir des produits fiables, performants et simples d’utilisation. Pour preuve : leur label Flamme verte 7 étoiles, gage de qualité n°1 sur le marché du chauffage au bois.

Grâce à ce partenariat, les artisans du réseau Hellio proposent une installation rapide, après dépose de l’ancienne chaudière fuel.

Par ailleurs, les chaudières fabriquées par HS France remplissent les critères d’éligibilité aux primes Rénov’ et Coup de pouce. En tant qu’expert en maîtrise de l’énergie et mandataire de l’Anah, Hellio accompagne les projets des ménages :

  • Mise en contact avec une entreprise locale ;
  • Prise en charge des démarches administratives ;
  • Avance des frais : primes déduites du devis.

Le montant de l’opération est ainsi couvert jusqu’à 90 %, soit un reste à charge de 10 % pour le bénéficiaire !

Pour profiter de cette offre, il suffit de 4 étapes :

  • Inscription en quelques clics sur Hellio
  • Visite technique par un artisan RGE
  • Devis unique à tarif avantageux
  • Remplacement de la chaudière

Questions-réponses sur l’interdiction des chaudières fioul

Arthur Bernagaud, responsable des solutions pour les particuliers chez Hellio, résume les mesures bientôt en vigueur et précise l’avenir du chauffage au fioul.

  • En 2022, sera-t-il interdit de se chauffer au fioul ?
    “Non, seule l’installation de nouvelles chaudières fioul sera interdite en janvier 2022. Les ménages français pourront continuer à se chauffer avec, s’il s’agit déjà de leur combustible.”
  • Sera-t-il interdit d’installer des chaudières fioul ?
    “Oui, à partir de janvier 2022, il ne sera plus possible d’installer une chaudière fonctionnant à 100 % au fioul ou au charbon, qu’il s’agisse d’un logement neuf ou du remplacement d’un ancien système de chauffage. Chez Hellio, nous sommes là pour accompagner les particuliers dans le changement de leur chaudière et les aider à optimiser leur choix !”
  • Est-ce l’interdiction de réparer sa chaudière à fioul ?
    “Non, si une chaudière fioul tombe en panne mais que sa remise en marche est possible, il est tout à fait possible de la réparer. En revanche, si l’appareil ne fonctionne définitivement plus, son remplacement par une chaudière moins polluante s’avère obligatoire.”
  • Quelle est la meilleure alternative au fioul ?
    “Sans conteste le granulés de bois. Moins chers, faciles à acheter et offrant un confort de chauffe optimal, les pellets ont un bel avenir. Les ventes de chaudières bois confirment cette tendance : elles ont plus que doublé en 2019 !”