Quelles conditions pour
la Prime Rénov’ ?


conditions prime renov calculette

Il y a du changement parmi les aides à la rénovation énergétique. À partir de 2020, un dispositif disparaît progressivement, remplacé par une prime plus simple et rapide à obtenir. Quelles sont les conditions de cette Prime Rénov’ ? Hellio vous explique tout dans cet article.

Type de travaux éligibles, logements concernés, plafonds de revenus… Plusieurs critères régissent la Prime Rénov’ de l’Anah. Tout le monde n’y a pas droit : il vaut mieux bien vous informer avant toute demande !

Qui a droit à MaPrimeRénov’ ?

Hellio vous aide à y voir plus clair

Je teste mon éligibilité

Résumé des conditions de la Prime Rénov’

Tout naturellement, l’apparition de cette nouvelle aide pose une question : la Prime Rénov’, c’est pour qui ? Elle ne s’adresse en 2020 qu’à une petite partie des ménages, avant d’en inclure davantage en 2021.

Voici en un coup d’œil les grandes conditions d’éligibilité de la Prime Rénov’ :

  • Seulement pour les propriétaires occupants et dont les revenus se situent sous les plafonds fixés par l’Anah (ménages « modestes »)
  • Seulement pour des travaux dans une résidence principale et construite depuis au moins 2 ans
  • Seulement pour un projet de rénovation dont le but est de réduire la consommation d’énergie du logement (isolation thermique, nouvelle chaudière, audit, etc.)

Ces modalités s’appliquent du 1er janvier au 31 décembre 2020. Elles évolueront l’année suivante.


Critère de Prime Rénov’ n°1 : le ménage

Qui peut prétendre à la subvention de l’Agence Nationale de l’Habitat ? Y a-t-il une Prime Rénov’ pour un copropriétaire par exemple ? Voyons ça ensemble.

En 2020, l’Anah a choisi d’être sélective quant aux conditions de la Prime Rénov’ :

Statut du ménage Pour l’obtenir, vous devez impérativement être propriétaire de votre logement et l’occuper. Autrement dit, les bailleurs ainsi que les locataires sont exclus du dispositif (à la différence de la prime Hellio).
Revenus La prime cible avant tous les ménages en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire qui ont des difficultés à payer leurs factures, à cause d’un manque de moyens et d’un logement énergivore. Seule la catégorie à « ressources modestes ou très modestes » est donc visée.

Le chiffre Hellio : 19 074 €
Il s’agit du plafond de revenus de la Prime Rénov’, pour une personne seule et vivant hors Île-de-France. Si votre Revenu Fiscal de Référence 2019 (RFR) est supérieur ou égal à ce montant, vous ne pouvez recevoir cette prime à la rénovation de votre logement. Bien sûr, plus il y a de personnes dans le ménage, plus le plafond augmente. De plus, celui-ci est revu à la hausse en Île-de-France.

Pour plus de précisions, Hellio vous a préparé une FAQ sur MaPrimeRénov’ !

En 2021, la disparition complète du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique) rebat les cartes. L’aide financière de l’Anah s’élargit : elle pourra être versée à tous les propriétaires, occupants comme bailleurs, disposant de revenus modestes ou intermédiaires. Elle s’étend aussi aux syndicats de copropriétaires (la Prime Rénov’ en copropriété existe déjà, mais les copropriétaires la demandent en tant que personnes physiques, pas au nom du syndicat).

Par ailleurs, comme chaque année, on peut imaginer une actualisation du tableau des revenus en 2021, et donc de nouveaux plafonds pour Ma Prime Rénov’. En revanche, pas de Prime Rénov’ locataire à l’horizon !

Hellio vous conseille

Sur toutes les aides

Un conseiller me rappelle

Critère de Prime Rénov’ n°2 : le logement

Auparavant, les aides de l’Anah « Habiter mieux » se destinaient aux bâtiments de 15 ans minimum. L’organisme concentrait ainsi son action sur les passoires énergétiques.

Cette condition est assouplie. Désormais, Ma Prime Rénov’ s’adresse même aux maisons et appartements récents. Leur date de construction doit remonter à au moins 2 ans.

Le logement à rénover doit être :

  • Situé soit en France métropolitaine, soit en Outre-mer
  • Occupé en tant que résidence principale

L’info Hellio :
Que vous habitiez une maison ou un immeuble, vous pouvez demander l’aide aux travaux. En effet, les opérations éligibles à MaPrimeRénov’ concernent aussi bien les parties communes d’une copropriété que les logements individuels.

Critère de Prime Rénov’ n°3 : les travaux

Les travaux de la Prime Rénov’ diffèrent légèrement de l’ancien crédit d’impôt. Exemple : plus d’isolation des combles perdus, ni de calorifugeage.

Le critère de sélection reste l’efficacité énergétique. Les opérations doivent améliorer la performance du logement, c’est-à-dire diminuer ses besoins en énergie. Ainsi, les ménages peuvent baisser leur consommation. En pratique, cela entraîne des économies sur la facture, et un meilleur confort qui profite à toute la famille.

Voici la liste des travaux avec leurs montants de financement.

Dans la grande majorité des cas, le recours à un professionnel certifié RGE – Reconnu Garant de l’Environnement – est imposé. Vous pouvez trouver un artisan qualifié ou vérifier la validité de sa mention sur le site officiel de FAIRE mis en place par le gouvernement et l’Ademe.


Les conditions de cumul de MaPrimeRénov’

Dans le riche écosystème des aides à la rénovation, pas facile de s’y retrouver. La mise en place de cette nouvelle prime n’arrange rien… Mais tout va bien : Hellio est là pour vous guider !

  • Cette incitation financière est cumulable avec le chèque énergie et le taux réduit de TVA. Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour bénéficier de ces deux dispositifs : si vous êtes éligible, vous les obtiendrez automatiquement.
  • Il est possible de cumuler la prime énergie Hellio et la Prime Rénov’, à condition de demander la première avant la seconde.
  • Idem pour Action Logement : vous pouvez l’associer à Ma Prime Rénov’ pour payer l’isolation thermique ou le remplacement de chauffage du logement.
  • Pour terminer, le cumul entre prime Anah et crédit d’impôt (CITE) est impossible. Normal puisque les deux ne s’adressent pas aux mêmes personnes. Au regard de vos revenus, vous êtes éligible à l’une ou l’autre aide.

L’astuce Hellio :
L’État a défini des règles d’écrêtement. Concrètement, cela signifie que même en cumulant MaPrimeRénov’, primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) et Action Logement, vous ne pouvez pas financer votre projet à 100 %. Un reste à charge est obligatoire. Pour profiter de travaux à 0 €, il faut solliciter des subventions locales auprès de collectivités ou d’associations.

Comment savoir si vous êtes éligible à la Prime Rénov’ ? Une simulation est accessible sur le site de FAIRE : découvrir l’outil Simul’Aid€s.

Ma Prime Rénov’ + prime Hellio

= la solution idéale de financement

Je calcule mes aides

Dans le même thème, Hellio vous conseille aussi :