Chèque énergie :

montant, utilisation et éligibilité

cheque énergie

Hellio vous dit tout sur le chèque énergie, cette aide envoyée chaque année aux ménages à revenus modestes. Si vous en bénéficiez, sachez qu’il ne sert pas seulement à régler vos factures d’énergie.

En effet, la somme reçue permet également de payer des travaux de rénovation énergétique. On vous explique tout !

Rénover son logement,

C’est plus de confort et plus d’économies !

Je rénove avec Hellio

Le chèque énergie : c’est quoi ?

Si vous ne connaissez pas bien le chèque énergie, c’est normal : créé en 2018, il remplace les anciens tarifs spéciaux d’électricité (Tarif de Première Nécessité) et de gaz (Tarif Spécial de Solidarité). Il s’agit d’une somme d’argent envoyée une fois par an aux Français à faibles ressources. Le montant dépend des revenus et du nombre d’unités de consommation (UC) du ménage.

Le chiffre Hellio : 277 €
Au maximum, vous pouviez recevoir 277 € grâce au chèque énergie 2019 (au minimum : 48 €), pour une moyenne de 200 €. C’est 50 € de plus que le chèque énergie 2018 (entre 48 et 227 €, moyenne de 150 €).

Quid du chèque énergie 2020 ? Le Gouvernement devrait renforcer son soutien financier aux particuliers pour la transition énergétique, sans plus de détails sur le montant du chèque pour l’instant.

Comment utiliser le chèque énergie 2019 ?

Le chèque énergie présente plusieurs intérêts, généralement valables 1 an à compter de sa réception (date de validité inscrite dessus) :

1) Vous pouvez l’utiliser pour payer vos factures énergétiques

Voilà le principal avantage de cette aide financière. En l’envoyant à votre fournisseur (électricité, gaz…), ce chèque diminuera votre budget énergie. Pour cela, transmettez-le par courrier en y notant au dos votre numéro de client et contrat. Joignez simplement une facture pour prouver votre souscription. Vous pouvez aussi l’utiliser sur Internet : rendez-vous sur votre espace client. En plus, vous avez le choix de programmer une déduction automatique pour les prochaines années.

Autre possibilité : acheter un combustible directement avec le chèque énergie (ex : bois, GPL ou fioul). Dans ce cas, il suffit de le donner au vendeur.

2) Vous pouvez régler des dépenses pour certains travaux de rénovation

Isolation thermique ou remplacement d’un vieux système de chauffage : ces travaux engendrent de grandes économies d’énergie, améliorent le confort d’un logement et augmentent sa valeur. Toutefois, tous les ménages ne peuvent pas se permettre une telle dépense. Voilà pourquoi l’État encourage les Français à rénover leur maison ou leur appartement en proposant différentes solutions de financement.

Parmi elles : le chèque énergie. Grâce à lui, payez tout ou partie de la facture ! Les opérations concernées sont les mêmes que celles du Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique : la liste ici.

L’astuce Hellio :
Vous prévoyez des travaux prochainement, mais votre chèque énergie aura dépassé sa date de validité ? On vous rassure : en le convertissant en chèque travaux, il sera accepté jusqu’à 2 ans de plus ! Pour ce faire, sélectionnez « Chèques – Conversion chèque travaux » en objet du formulaire de contact. Sinon, voici le numéro à appeler : 0 805 204 805 (service gratuit).

3) Vous obtenez certains droits, en cas de contrat d’électricité ou de gaz

Le chèque énergie confère des protections spécifiques, mais seulement aux ménages souscrivant auprès d’un fournisseur de gaz ou d’électricité.

  • Trêve hivernale : la puissance de votre compteur ne pourra pas être diminuée, même en cas d’impayés, entre le 1er novembre et le 31 mars.
  • Pas de frais lors d’une mise en service d’un contrat (ex : lors d’un déménagement)
  • Lorsque vous subissez une coupure à cause d’un défaut de paiement, vous bénéficiez d’un abattement de 80 % sur la facture du déplacement d’un technicien.

Vous recevez une attestation en même temps que le chèque pour faire valoir ces droits. Montrez-la à votre fournisseur en l’accompagnant d’une facture.

Qui bénéficie du chèque énergie ?

5,8 millions de personnes ont reçu le chèque énergie 2019. Cela correspond aux 3,6 millions de Français au RFR par UC inférieur à 7 700 € (explications ci-dessous), déjà bénéficiaires en 2018, auxquels s’ajoutent 2,2 millions de citoyens dont le RFR/UC se situe entre 7 700 € et 10 700 €.

L’info Hellio :
RFR par UC, quésaco ? Ce sigle signifie Revenu Fiscal de Référence par Unité de Consommation. En additionnant les RFR de chaque individu d’un ménage (inscrit sur l’avis d’impôt), on obtient le RFR du foyer. Quant à l’UC, elle se calcule selon le nombre de personnes occupant le logement. 1 personne = 1 UC ; 2 personnes = 1,5 UC ; au-delà de 2, chaque personne supplémentaire = 0,3 UC. Pour un couple avec deux enfants, l’UC s’établit donc à 1 + 0,5 + 0,3 + 0,3 = 2,1 UC. Ensuite, il suffit de diviser le RFR du ménage par son UC, et le tour est joué !

Seul ce critère financier compte pour l’obtention du chèque énergie. Votre éligibilité n’a aucun rapport avec votre situation géographique ou votre type d’habitation par exemple. Si votre RFR par UC dépasse 10 700 €, vous ne respectez pas le plafond du chèque énergie. Renseignez-vous plutôt sur la prime CEE d’Hellio !

Vous cherchez une simulation du chèque énergie pour connaître son montant ? Il vous suffit de saisir votre avis d’imposition et de consulter le tableau défini par décret pour l’année 2019-2020. 12 cas de figure existent, soit 12 sommes différentes, en fonction de votre UC et de votre RFR.

Comment obtenir le chèque énergie ?

0 démarche ! Nul besoin de faire la demande du chèque énergie. Son envoi se fait automatiquement à partir du moment où vous avez transmis votre déclaration de revenus aux impôts. Si vous remplissez les critères, vous recevrez l’enveloppe par courrier nominatif à votre domicile.

Quand arrive le chèque énergie ? En 2019, entre fin mars et fin avril. A priori, l’envoi en 2020 devrait s’opérer à la même période.

Crédit d’impôt, prime Hellio… : est-ce que le chèque énergie 2019 se cumule avec d’autres aides ?

Oui, toutes les aides suivantes sont cumulables : chèque énergie, prime énergie Hellio, Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique (CITE), TVA à 5,5 % et programme de l’Anah Habiter mieux agilité.

Toutefois, les modalités de chaque dispositif diffèrent : démarche, calcul, public concerné, etc.

Enfin, les pouvoirs publics réfléchissent à des nouvelles solutions pour inciter les Français à rénover leurs logements anciens. Le chèque énergie et ses conditions peuvent donc évoluer régulièrement dans les mois et années à venir.

Les économies d’énergie,

C’est maintenant avec Hellio !

Je me lance

Dans le même thème, Hellio vous conseille aussi :

aides économie d'énergie

Quelles sont les aides aux économies d’énergie ?

guide rénovation énergétique

Rénovation énergétique